Déconfinement : "On veut plus de certitudes pour reprendre une vie normale" dans les Ehpad, demande le Synerpa

La quasi totalité des résidents et les trois-quarts du personnel ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. Le syndicat exige un protocole clair de déconfinement et la garantie d'une livraison mensuelle de 50 000 vaccins pour les 7 000 établissements adhérents.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, était l'invité de franceinfo jeudi 28 mars.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les Ehpad demandent un assouplissement des règles sanitaires à la veille de la présentation du plan de déconfinement par Emmanuel Macron dans la presse régionale. "On veut des certitudes pour reprendre une vie normale", demande Florence Arnaiz-Maumé, la déléguée générale du Synerpa, le Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées.

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de Covid-19.

"On a des chiffres liés aux contaminations et aux décès qui sont radicalement en baisse depuis maintenant trois à quatre semaines. Nous sommes passés de quasiment 800 décès par semaine début février, a à peine 50 sur les 7 000 Ehpad ces dernières semaines", assure la déléguée générale du Synerpa.

Plus de 95% des résidents vaccinés

Une baisse qui s'explique par la mise en place de la campagne vaccinale. Cela a été "un franc succès. Plus de 95% des résidents ont été vaccinés", rapporte Florence Arnaiz-Maumé. Des taux de vaccinations qui sont aussi importants auprès des salariés. "Les taux ont fait un bond très important au mois de mars et avril avec 75 % de salariés ayant reçu une première dose", ajoute-t-elle.

Avec ces chiffres et malgré 1 300 contaminations par semaine, le Synerpa assure être en capacité de laisser les établissements s'ouvrir aux visites, "y compris en chambre, avec un ou deux cas de Covid dans l'établissement". Le syndicat demande à retrouver une "liberté de circulation" même si le protocole d'assouplissement au mois de mars a déjà permis de faciliter les contacts entre les résidents et les familles.

Le Synerpa appelle également à un protocole clair mais aussi à obtenir environ "50 000 doses de vaccins tous les mois pour les 7 000 Ehpad de France". "Nous devons continuer à protéger l'écosystème en continuant la vaccination. C'est un enjeu en ce moment et en discussion avec le gouvernement. Nous avons besoin de doses au long cours après cette grande campagne qui nous a permis de vacciner plus de 600 000 résidents", estime Florence Arnaiz-Maumé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.