Covid-19 : confinement, reconfinement, déconfinement... Où en sont nos voisins européens ?

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Une terrasse de café nouvellement ouverte, à Milan (Italie), le 26 avril 2021.  (MIGUEL MEDINA / AFP)

Alors que la France se dirige vers un déconfinement progressif à partir de la mi-mai, ses voisins européens rouvrent partiellement leurs restaurants et lieux culturels cette semaine.

Un retour progressif à la normale se dessine, malgré des indicateurs épidémiques encore très incertains. Les élèves des écoles maternelles et primaires font leur rentrée en classe, lundi 26 avril, initiant un déconfinement français progressif. Si la fin du couvre-feu n'est pas annoncée, les restrictions de déplacement doivent être levées à partir du 3 mai. Les Français retrouveront ensuite une partie de leurs loisirs – réouverture de certains lieux culturels, accès aux terrasses – à partir de la mi-mai, si le gouvernement estime que la situation sanitaire le permet.

>> Covid-19 : retrouvez les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

Qu'en est-il chez nos voisins ? Tandis que la troisième vague de Covid-19 poursuit sa progression en Europe, plusieurs pays ont déjà assoupli leurs restrictions.

L'Italie rouvre en partie bars, restos, cinémas et salles de spectacles

La péninsule italienne se déconfine prudemment. Les restaurants, bars, cinémas et salles de spectacle de certaines régions rouvrent lundi 26 avril. Quatorze régions sont classées en jaune, niveau de risque le plus bas face à la pandémie, et cinq sont en orange. Seule la Sardaigne reste une "zone rouge".

Les bars et restaurants des zones jaunes sont désormais autorisés à servir à nouveau la clientèle en terrasse. Cinémas, théâtres et salles de concert peuvent aussi accueillir du public à hauteur de 50% de leur capacité habituelle. Les piscines, salles de gym et parcs de divertissement pourraient ouvrir d'ici au 1er juillet. Mais le couvre-feu qui débute à 22 heures et prend fin à 5 heures s'applique toujours à l'ensemble du pays.

Le président du Conseil italien, Mario Draghi, estime que ce déconfinement représente un "risque calculé". Le pays continue d'enregistrer en moyenne plus de 300 morts chaque jour, mais les contagions et le nombre d'admissions en réanimation diminuent. La campagne vaccinale a atteint un rythme de croisière avec environ 350 000 doses administrées chaque jour, malgré des disparités entre régions.

Mercredi, ce sera au tour des Pays-Bas de retrouver une partie de leur vie d'avant. Le couvre-feu, en vigueur depuis trois mois, sera levé et les bars et restaurants pourront servir des clients en extérieur, entre midi et 18 heures, dans la limite de 50 personnes, a annoncé le Premier ministre Mark Rutte. Pourtant, tout comme en Italie, les indicateurs épidémiques restent préoccupants.

Le Royaume-Uni, champion de la vaccination

Ce retour tant attendu résonne avec celui initié par le Royaume-Uni en mars. Les écoles ont rouvert leurs portes le 8 mars, avec un protocole sanitaire strict. Les collégiens sont invités à se tester deux fois par semaine. Le 12avril ce sont les magasins, pubs, cafés et restaurants qui ont à nouveau accueilli des clients. Après plus de trois mois de confinement strict, les pubs et restaurants n'ont toutefois pu rouvrir que partiellement : en terrasse, avec l'interdiction de réunir plus de six clients par table. Les voyages à l'étranger restent, eux, interdits.

Les cinémas, musées et l'intérieur des restaurants et des pubs doivent quant à eux rouvrir au public le 17 mai. Mais l'avancée du déconfinement reste conditionnée à l'évolution épidémique. Le pays avait initié son troisième confinement dès début janvier. Le Royaume-Uni a fourni au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 à près de 50% de sa population, selon les derniers chiffres de Our World in data (en anglais).

Déconfinement amorcé en Suisse, en Belgique et au Portugal

D'autres pays comme le Portugal, la Belgique ou encore la Suisse ont également initié un assouplissement des mesures sanitaires. Le Portugal a entamé un plan de déconfinement progressif à la mi-mars. Ce dernier devrait prendre fin le 3 mai, avec la levée des dernières restrictions. Bars, restaurants, commerces, cinémas et théâtres sont actuellement ouverts sous conditions. Les écoles, collèges et lycées ont repris les cours en présentiels.

La Suisse a rouvert lundi 19 avril ses terrasses de bars et de restaurants, ainsi que ses cinémas, salles de concert, théâtres, ses salles de sport et stades. Cet allègement est encadré par un protocole sanitaire strict.

La Belgique a, elle, initié le retour partiel des élèves à l'école lundi 19 avril. Les cours en présentiel sont maintenus uniquement pour les élèves de primaire et du début du secondaire. À partir de la troisième, les cours sont donnés en alternance. A partir du 26 avril, les commerces non-essentiels peuvent recevoir du public sans rendez-vous et les métiers de contacts, comme les coiffeurs, reprennent leur activité. La réouverture des terrasses de cafés et restaurants devrait se faire le 8 mai.

L'Allemagne serre la vis

Face à la recrudescence des cas et la menace représentée par les variants, l'Allemagne s'inscrit à contre-courant de ses voisins. Berlin a musclé samedi son arsenal contre l'épidémie de Covid-19, en imposant un couvre-feu national.

Le pays avait pourtant prévu de déconfiner début mars. Cependant, dès le 13 mars, de nombreuses régions ont refermé les écoles. D'autres ont décidé de mettre en place, peu de temps après, un couvre-feu. La chancelière, Angela Merkel, a cherché à généraliser les restrictions sanitaires à l'ensemble du territoire fédéral en imposant un couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin. Aucun calendrier de déconfinement n'est prévu pour l'heure.

En Espagne, un déconfinement à la mi-mai

En Espagne, les bars, restaurants et commerces non essentiels ont rouvert à la fin février, mais le couvre-feu est toujours en vigueur, de 22 heures à 6 heures et des restrictions supplémentaires sont appliquées régionalement. Le gouvernement central prévoit la fin de l'état d'urgence sanitaire, décrété en octobre 2020, pour le 10 mai. A cette date, les déplacements entre régions et communautés autonomes devraient alors pouvoir reprendre, tout comme les voyages à l'étranger.

Toutefois, les fêtes de San Fermin à Pampelune, traditionnellement organisées en juillet dans le nord de l'Espagne, ont été annulées pour la deuxième année consécutive en raison de la pandémie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.