"Ça fait quelques mois qu'on tourne en rond" : les serveurs des bars et restaurants trépignent avant la réouverture des établissements

À neuf jours de la réouverture des bars et des restaurants, le 19 mai, après plus de sept mois de fermeture, les serveurs ne cachent pas leur impatience.

Article rédigé par
Victor Vasseur - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les tables et chaises attendent dehors, devant des bars de Krutenau, à Strasbourg, le 26 février. (CORINNE FUGLER / FRANCE-BLEU ALSACE (+ FB ELSASS))

"Que le temps est long, souffle Auguste, 31 ans, serveur dans un bar du 20e arrondissement de Paris. On a hâte parce qu'on s'ennuie, ça fait quelques mois qu'on tourne en rond." Avant la réouverture des bars et restaurants le 19 mai, après plus de sept mois d'absence à cause du coronavirus Covid-19, les serveurs comme Auguste ne cachent pas leur impatience, alors que le Premier ministre Jean Castex doit encore dévoiler le protocole sanitaire et en évoquer le détail.

>> DIRECT. Covid-19 : la vaccination ouverte à tous les Français de 50 ans et plus

Retrouver le joie de servir des clients habituels, de revoir des sourires : voilà ce que souhaite Alix, qui travaille à la Menuiserie, un bistrot dans le centre-ville de Dijon. "Il y a des visages qu'on n'a pas vus depuis novembre, explique-t-elle. On a par exemple une petite fille qui vient souvent avec son papa se chercher un cookie fait maison pour les quatre heures. Ça nous fait trop plaisir de la voir et là, on l'a pas vue depuis super longtemps. On a également un gentil papi qui vient voir son petit verre de rosé à 11h50. Ce sont des petites habitudes qui se sont installées au fil du temps et qui nous manquent à fond."

"C'est comme le ski, le premier jour on aura mal aux jambes"

Alix est arrivée dans ce restaurant en janvier 2020. Elle a fait le calcul : elle a passé autant de temps en chômage partiel qu'à travailler et après six mois de pause, il lui faudra retrouver ses habitudes, reprendre ses marques. Dylan, 25 ans, lui aussi serveur, n'a pas d'inquiétude : "On va reprendre la main sur le plateau, parce qu'on a un service en continu. Il faut gérer et ça prend du temps. Il faut se remettre dans les conditions physiques", explique-t-il.

"Ce sera un, trois ou quatre jours avec beaucoup de monde. Ça va être très folklo."

Dylan, serveur

à franceinfo

"C'est comme le ski le premier jour, on aura mal aux jambes", sourit le jeune homme. "On fait un métier physique et il faut être bien organisé, acquiesce son collègue Auguste. Ce sont des choses que l'on a peut-être oubliées, mais qu'on va retrouver très rapidement."

"C'est vraiment un bon stress. On a vraiment hâte de pouvoir dormir à 21 heures et d'être fatigués."

Auguste, serveur

à franceinfo

Alix ne marche plus toute la journée comme avant, et confie avoir pris du poids, 10 kilos, depuis la fermeture des bars. Mais elle n'en doute pas, la forme va revenir et les réflexes aussi : "J'avais l'appréhension de ne plus être capable de porter un plateau. Pour tout vous dire, je servais au plateau, aussi à la maison, par habitude." 

"Le plateau, quand on le maîtrise une fois, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas."

Alix, serveuse

à franceinfo

Dès le jour de la réouverture, Alix va devoir former de nouveaux collègues, les guider. Le bar va doubler ses effectifs pour anticiper la fréquentation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.