"Ça fait des années qu’on a envie de le faire" : des familles de plus en plus nombreuses à faire le choix de vacances en camping-car

Les vacances en camping-car sont très prisées cet été, notamment par les familles. L'engouement n'est pas récent, mais il est accentué par les effets de la crise sanitaire.

Etat des lieux du camping-car pour Manuel, Valérie et leurs enfants avant le grand départ.
Etat des lieux du camping-car pour Manuel, Valérie et leurs enfants avant le grand départ. (MARIE MAHEUX / RADIOFRANCE)

La location de camping-car ou de van aménagé a la cote en cet été 2020. De nombreux loueurs notent une augmentation de la demande, venue notamment de familles qui se lancent pour la première fois sur les routes avec des engins grand modèle. C'est le cas de Manuel et Valérie qui partent en vadrouille avec leurs trois enfants de 7, 9 et 15 ans et la chienne de la famille. "Wow ! Viens voir maman, la table elle s’est transformée en lit !" s'extasie l'un d'entre eux lors de la découverte du camping-car.

Arrivée le matin d'Angy dans l'Oise, la famille fait d'abord le tour du véhicule. "Ça c’est pour remplir l’eau propre, le plein est fait vous n’avez pas à vous en occuper", leur explique Matthieu, de la société Avis Car-Away à Rueil Malmaison. "Quand c’est la première fois ce n'est pas toujours facile, mais après les explications, il n'y a rien de compliqué. La tablette est intuitive, le chauffe-eau aussi... Là tout est prêt à partir", poursuit-il.   

Un engouement autour de la "van-life"

Cet été, l'engouement pour ce type de vacances se fait nettement sentir d'après le chef de projet de la société Timothé Spieser, avec beaucoup de novices qui se lancent dans l'aventure. "Depuis quelques années il y a un véritable mouvement autour de la van-life, cette affinité à cette période un petit peu baba-cool et hippie, constate-t-il. Ça permet vraiment de rajeunir la clientèle de la location de camping-cars globalement."

Nous avons enregistré une augmentation de prises de réservation de 20% par rapport à la même période l’année dernièreTimothé Spieserà franceinfo

Moins de contraintes face à la crise sanitaire

Après les explications et la prise en main, c'est l'heure de partir, et de donner les consignes à l'intérieur du véhicule : "Donc les enfants, interdiction d’ouvrir les fenêtres pendant qu’on est dans le camping-car", prévient Manuel avant le premier tour de clé. La location pour six personnes leur coûte 2 000 euros la semaine. Pour le couple, ce mode de vacance s'est imposé, vu les circonstances. "Ça fait des années qu’on a envie de le faire, et là c’est vrai qu’avec la situation sanitaire on s’est dit 'c’est le moment', explique Valérie. On n’est pas sans arrêt sur les enfants à vérifier s’ils ont leurs masques, s'ils se sont lavés les mains.... On ira dans des endroits sauvages et ce sera plus reposant pour tout le monde", se réjouit la mère de famille.   

À l'arrière, assis avec ceinture de sécurité autour de la petite table, l'assemblée est conquise. "C'est trop bien, surtout la table qui se transforme en lit, on peut appuyer sur un bouton, ça fait apparaître des escaliers, on peut les rentrer. Tout est génial !"

Chez Avis Car-Away ces nouveaux adeptes ont en tout cas permis de combler le vide laissé par les touristes internationaux, qui composent habituellement 40% de leurs clientèle.