Déconfinement : des cloches en Plexiglas pour rouvrir les restaurants ?

Un designer français propose de suspendre d'immenses coupoles en Plexiglas au plafond des restaurants, afin d'entourer et de protéger chacun de leurs clients contre le coronavirus. Une idée qui séduit jusqu'en Asie.

Christophe Gernigon présente son Plex\'eat dans un restaurant parisien. Une cloche en plexiglas qui permet de protéger les clients contre le coronavirus.
Christophe Gernigon présente son Plex'eat dans un restaurant parisien. Une cloche en plexiglas qui permet de protéger les clients contre le coronavirus. (BENJAMIN MATHIEU / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Au milieu de ce restaurant parisien, le H.A.N.D, à deux pas du Palais-Royal, deux tables sont surmontées d'étranges cloches transparentes. Christophe Gernigon est venu y présenter son idée pour protéger les clients du coronavirus, et enfin rouvrir les restaurants. "Ça s’appelle Plex’eat, c'est la contraction de Plexiglas et de 'eat', manger en anglais", explique le designer. Il en a eu l'idée après avoir vu d'autres propositions de séparation entre les clients "qui ressemblaient à des parloirs de prison". "Aller manger aux Baumettes, non merci !", se dit alors Christophe Gernigon qui se met au travail.

C'est comme un abat-jour de suspension sauf que l'arrière est ouvert, c'est transparent et ça vient se poser sur la tête des clients.Christophe Gernigon, designer du Plex'eat

En faisant le prototype, Christophe Gernigon découvre également quelques avantages inattendus : "Les odeurs du plat montent tout de suite dans le nez. On entre dans une expérience !"

100 % français et à 160 euros l'unité

Une expérience également sonore… Forcément, sous une cloche, notre voix résonne, mais on entend très bien son voisin de table, lui aussi sous cloche. Un concept qui, malgré son coût de 160 euros l'unité, a totalement séduit Mathieu Manzoni, le gérant du restaurant H.A.N.D. "J'y trouve mon compte", assure-t-il. Selon lui, les Plex'eat ne lui feraient "perdre quasiment aucun couvert", alors que "les conditions actuellement évoquées m'en feraient perdre plus de 50 %". Le restaurateur parisien n’a de toute façon pas grand-chose à perdre avec ce système : "De toutes les alternatives possibles, c'est la seule qui m'a interpellé, qui m'évoque quelque chose et que j'envisage". Mathieu Manzoni pense même que ces cloches vont créer "une interrogation" et que c'est "prescripteur".

Ces deux modèles sont les premiers présentés par Christophe Gernigon. Le designer travaille maintenant sur une version duo, pour dîner à deux dans la même bulle. Le Plex'eat suscite en tout cas l’engouement jusqu’en Chine et au Japon, qui ont déjà approché son inventeur pour passer commande.

Des cloches en Plexiglas pour les restaurants : écoutez le reportage de Benjamin Mathieu
--'--
--'--