Coronavirus : le barreau de Lyon veille au respect des libertés publiques

Me Joëlle Forest-Chalvin, vice-bâtonnier au barreau de Lyon (Rhône), est l’invitée du JT du soir de franceinfo samedi 23 mai, pour évoquer son travail en pleine épidémie de coronavirus.

franceinfo

"Il faut se féliciter que certaines juridictions aient repris une activité judiciaire. Il pourrait y avoir une recrudescence des plaintes des restaurateurs ou d’autres professionnels à l’encontre de leur assureur. Mais pour cela, il faut que les tribunaux aient repris une activité, ce qui n’est pas le cas à Lyon (Rhône)", explique Me Joëlle Forest-Chalvin. "L’activité judiciaire est très dégradée. Le Palais de justice n’a pas rouvert intégralement ses portes. Beaucoup de jugements sont en souffrance et attendent une décision", souligne la vice-bâtonnière du barreau de Lyon.

Création d'un "observatoire des libertés publiques"

L’état d’urgence sanitaire est maintenue jusqu’au 10 juillet. "Au-delà de la bonne santé des citoyens, il faut que la bonne santé de la démocratie soit respectée. Les mesures prises doivent rester temporaires, proportionnées et non discriminatoires", note l'avocate.

"Le barreau de Lyon a mis en place un observatoire des libertés publiques pour éviter les débordements ou que des mesures exceptionnelles deviennent ordinaires. Les avocats restent les défenseurs de l’état de droit, de la démocratie et des libertés publiques, comme la liberté de culte ou de se déplacer", insiste Joëlle Forest-Chalvin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Me Joëlle Forest-Chalvin, vice-bâtonnier au barreau de Lyon
Me Joëlle Forest-Chalvin, vice-bâtonnier au barreau de Lyon (FRANCEINFO)