Cet article date de plus de deux ans.

Coronavirus : "Globalement, l'Académie de médecine est favorable à la réouverture des écoles" affirme son président

Jean-François Mattei, président de l'Académie de médecine, rappelle qu'il y a très peu de cas d'infections au Covid-19 chez les enfants. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Ecole Saint Martial à Châteauroux (illustration). (GAËLLE FONTENIT / RADIOFRANCE)

"Globalement, l'Académie de médecine est favorable à la réouverture des écoles", indique samedi 25 avril sur franceinfo, Jean-François Mattei, président de l'Académie de médecine. "Il y a très peu de cas d'infections chez les enfants, c'est 3 % des cas, et ils sont moins atteints et moins contagieux que les adultes", a-t-il ajouté.

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct

"Il faut que les établissements aient un stockage de masques suffisants pour les adultes enseignants, personnels et éventuellement pour les parents qui seraient en défaut", a-t-il poursuivi. "Il faut des masques pour enfants pour les activités récréatives et la sortie des écoles. Le masque continuera de jouer son rôle. C'est un enjeu de faire comprendre aux enfants qu'ils sont responsables de la santé de leur copain", a insisté Jean-François Mattei. "Il faut des récréations par petits groupes de 5 ou 6 élèves. Des récréations espacées, avec des horaires aménagés".

Qu'est-ce-que vous recommandez pour que l'école puisse rouvrir au mieux le 11 mai ?

Les enfants sont une préoccupation majeure de l'Académie de médecine. En son sein, un certain nombre de pédiatres sont très attentifs à la fois à la médecine scolaire et à la médecine des enfants. Il y a eu une étude précise. Globalement l'Académie de médecine est favorable à la réouverture des écoles. Il y a très peu de cas d'infections chez les enfants c'est 3 % des cas et globalement il apparaît qu'ils sont moins atteints et moins contagieux que les adultes. Il faut qu'ils reprennent leur place au moment du déconfinement et l'école doit s'adapter. Il nous apparaît indispensable qu'il y ait une formation des enseignants et personnels pour qu'ils puissent relayer dès l'ouverture avec pédagogie un jeu sérieux celui qui va être respecté, celui qui va scander la journée avec les explications imagées, adaptées et répétées de tout ce qui va devenir une obligation pour les enfants. Pour l'hygiène, il faut le lavage des mains, la solution hydroalcoolique, le nettoyage, la désinfection des locaux une fois par jour, plusieurs fois par jour pour les poignées et les rampes. Dans les classes, il y aura un espace d'un mètre, pareil à la cantine. Il faut que les établissements aient un stockage des masques suffisants pour les adultes enseignants, personnels et éventuellement pour les parents qui seraient en défaut et des masques pour enfants pour les activités récréatives et la sortie des écoles. Le masque continuera de jouer son rôle. C'est un enjeu de faire comprendre aux enfants qu'ils sont responsables de la santé de leur copain.

Il faut des masques, pas dans la classe mais lors de la récréation ?

Oui, à la récréation et à la sortie des classes. On insiste beaucoup sur le fait que tous les enfants ensemble ne doivent pas être en récréation en même temps. Il faut des récréations par petits groupes de 5 ou 6 élèves. Des récréations espacées, avec des horaires aménagés. De toute façon, je ne pense pas que la reprise de l'école sera obligatoire. Je ne sais même pas si c'est souhaitable. Le danger de la reprise des cours ce n'est pas tant que les enfants soient malades. C'est qu'ils rapportent le virus et qu'ils contaminent leurs parents. Quand des parents sont fragiles, il vaut mieux qu'ils ne prennent pas le risque d'envoyer leurs enfants à l'école pour être contaminés en retour. Il faut du savon dans les écoles, il faut du gel hydroalcoolique, il faut que les toilettes soient nettoyées plusieurs fois par jour et apprendre aux enfants à se laver les mains, ça peut devenir un jeu pour leur apprendre comment on frotte les faces intérieures, les doigts. Les enfants refont ce qu'on leur apprend.

Pour la sortie des classes, quelles sont vos préconisations ?

Il faut des horaires espacés et à la sortie des précautions qui sont prises pour qu'il n'y ait pas de rassemblements parce que c'est là que pourraient se faire des transmissions de personne à personne du virus. Je pense que c'est tout à fait jouable. Il faut prendre la température des enfants à l'arrivée. Et si on a de la fièvre, il faut aller voir son médecin traitant. Il y a l'école mais il y a les crèches aussi. Il faut là encore beaucoup de précautions. Il faudra prendre la température chaque matin dans un sas avec un parent qui conduit l'enfant. A l'intérieur, les masques et les surblouses sont absolument indispensables pour tout le personnel lorsqu'il donne des soins ou le biberon et surtout attention aux selles et donc aux changes et à l'élimination des couches car les selles peuvent contenir du virus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.