Coronavirus : dans le Béarn, un producteur de muguet lance une cagnotte pour sauver sa récolte et l’offrir aux Ehpad

Sans ce geste solidaire, la récolte était vouée à la destruction mais pour les Lamothe, l'année 2020 est, de toute façon, perdue.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Pour éviter de jeter tous ses brins à la poubelle, la famille Lamothe, installée à Abos (Pyrénées-Atlantiques), a lancé une cagnotte sur muguet-solidarite.com (CLAUDIE HAMON / FRANCE-BLEU PAYS D’AUVERGNE)

Alors que la vente de muguet à la sauvette sera "totalement interdite" le 1er mai selon les mots du ministre de l’Agriculture Didier Guillaume ce mardi, et tandis que les fleuristes n'ouvriront pas, le seul producteur de ces fleurs aux clochettes blanches en Béarn a décidé de faire un beau geste, rapporte France Bleu Béarn.

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Pour éviter de jeter tous ses brins à la poubelle, la famille Lamothe, installée à Abos (Pyrénées-Atlantiques), a lancé une cagnotte sur muguet-solidarite.com. Chacun peut y participer, à hauteur de cinq euros le don, et la récolte sera offerte aux résidents de plusieurs Ehpad dans les Pyrénées-Atlantiques et en Haute-Garonne, ainsi qu'au personnel soignant.

Sans ce geste solidaire, la récolte était vouée à la destruction mais pour les Lamothe, l'année 2020 est perdue. "L’exploitation ne perd pas ses revenus sur un mois, mais sur un an. C’est une fleur qui n’a de valeur que le 1er mai, explique Laure Lamothe. Le muguet, c’est très odorant, assez joli, et ça contient toute cette symbolique du bonheur et de l’espoir, dont on a vraiment besoin en ce moment. Notre idée, c’est aussi de porter attention aux soignants, car beaucoup vont devoir travailler le 1er mai."

Pas de rencontre avec les résidents d'Ehpad

La cagnotte est ouverte jusqu'au samedi 25 avril, et près de 19 000 euros ont déjà été récoltés. "Pour la distribution, on ne rentrera pas dans les Ehpad, précise Laure Lamothe. C’est vrai que ça aurait été super sympa de pouvoir rencontrer les résidents des maisons de retraite et leur offrir le muguet en personne. Mais c’est juste impossible d’un point de vue sanitaire. On contacte l’établissement, on vient leur livrer tous les bouquets. Et ensuite, c’est le personnel qui offrira les brins aux personnes âgées.", détaille l'horticultrice.

Le ministre de l’Agriculture a également précisé, mardi 21 avril, que l’on pourra trouver du muguet le jour de la Fête du Travail "dans tous les magasins qui sont ouverts" dans le cadre du confinement car jugés essentiels.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.