VIDEO. Covid-19 : "Je ne pense pas qu'il y aura de Grand Soir de TousAntiCovid", estime Cédric O

Le secrétaire d'État à la Transition numérique estime qu'il faudrait "entre 15 et 20 millions" de téléchargements pour que TousAntiCovid soit efficace. Il estime également qu'un reconfinement reste possible.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

La nouvelle application, qui remplace StopCovid a été lancée le 22 octobre par le gouvernement. Le secrétaire d'État chargé de la transition numérique et des communications électroniques ne s'attend pas pour autant à un fort engouement de la part des Français : "Je ne pense pas qu'il y aura de Grand Soir de TousAntiCovid, pour le dire très directement", déclare Cédric O, le 25 octobre sur franceinfo. Il appelle toutefois les Français a la técharger en masse. "On a 1,2 million de téléchargements supplémentaires depuis jeudi soir", rapporte-t-il, mais "on a besoin de beaucoup plus".

Selon Cédric O, il faudrait "entre 15 et 20 millions" de téléchargements, "le plus rapidement possible", pour que la nouvelle application soit réellement efficace. "Je pense que cette épidémie va durer, que l'on est en train de prendre des mesures compliquées, qu'à un moment, on l'espère, l'épidémie va refluer, on va rouvrir les bars, les restaurants, les salles de cinéma, et là on en aura vraiment besoin".

Une mobilisation plus forte

Par rapport à la première version de l'application, la mobilisation est plus forte. "On le voit actuellement, le nombre de soignants, de patrons de bars, de restaurants, de salles de cinéma qui disent : 'Aidez nous, en téléchargeant l'application à ne pas fermer !', est beaucoup plus important", constate le secrétaire d'État. "On sent un mouvement de soutien qui est plus fort, cela doit continuer."

Cette application, "il semble qu'elle marche", ajoute aussi le secrétaire d'État, qui prend l'exemple des applications existantes en Angleterre ou au Canada.

L'Inserm a refait des simulations sur les chiffres français avec l'application française il y a quelques semaines et elle a montré qu'à partir de 20% de la population, l'application avait un impact extrêmement important.

Cédric O, secrétaire d'État à la Transition numérique

à franceinfo

"C'est pour cela qu'on vise un taux d'adoption similaire à ce qu'on a eu en Allemagne et en Angleterre", explique Cédric O. Selon les derniers chiffres, près de 4 millions de personnes ont l'application installée sur leur smartphone.

Vers des mesures "plus dures" ?

Alors que les députés ont voté samedi le projet de loi sur la prolongation de l'état d'urgence sanitaire, Cédric O ne ferme pas la porte à des mesures plus dures, comme un possible reconfinement. Il estime qu'"il ne faut absolument rien écarter et voir, en fonction de l'évolution de l'épidémie, ce qu'il faut faire". "La première priorité reste de préserver la vie des Françaises et des Français. Donc, ce projet de loi sur l'état d'urgence sanitaire permet au gouvernement de se préparer à prendre des décisions le moment venu, s'il en était besoin, sans le faire dans l'urgence. Évidemment, ce sera concerté, ce sera discuté, mais en tout cas, on est prêt", indique le secrétaire d'État.

L'efficacité du couvre-feu dans les métropoles doit être évaluée la semaine prochaine, selon les propos de Jean Castex. "Soit les courbes commencent à s'infléchir et on laisse le couvre feu tel quel, on n'a pas besoin de durcir les mesures, soit on voit que cela ne suffit pas pour plein de raisons, notamment parce que compte tenu de la météo, les gens restent à l'intérieur et se contaminent beaucoup plus. C'est vraiment la différence par rapport à l'été, et là il faudra probablement prendre des mesures plus dures", conclut Cédric O.

Cédric O, secrétaire d\'Etat chargé de la Transition numérique et des communications électroniques, le 25 octobre sur franceinfo.
Cédric O, secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des communications électroniques, le 25 octobre sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)