"On profite des derniers instants" : les touristes de Guadeloupe se préparent à passer des vacances reconfinées

La Guadeloupe est reconfinée à partir de mercredi soir, et pour trois semaines, en plus d'un couvre-feu de 20 heures à 5 heures du matin.  

Article rédigé par
Boris Loumagne - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La plage du Gosier en Guadeloupe, le 4 août 2021. (BORIS LOUMAGNE / RADIO FRANCE)

Malgré les 29 degrés à l'ombre, l'annonce du reconfinement a jeté un froid sur l'archipel. "Les boules, quand même", confie Béatrice, qui a quitté la Seine-et-Marne pour des vacances au soleil. Elle profite des derniers instants de liberté sur la plage du Gosier. Car la situation sanitaire est "catastrophique" en Guadeloupe selon l’ARS : le nombre de cas positifs a en effet triplé en trois semaines et le taux d’incidence n'a jamais été aussi élevé dans l’archipel.

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 en direct.

Les déplacements limités à 10 km

"Ce qui est bien, c'est qu'on peut se déplacer quand même dans un rayon de 10 km", relativise-t-elle. "C'est le côté positif qui fait que les vacances ne sont pas gâchées. Mais c'est quand même embêtant", ajoute Béatrice qui "comprend qu'il faut baisser les chiffres."

Toutefois, la Francilienne peut oublier les pique-niques sur la plage. Finies les randonnées en montagne tout comme les sorties le soir dans les bars, fermés pour trois semaines et les restaurants ouverts seulement le midi. "Ça, c'est le pire", regrette-t-elle. "On a testé pour la dernière fois les bars. Et on va faire avec."

"On est confinés au soleil, ça change de la métropole."

Aninsse

à franceinfo

Le cadre idyllique permet tout de même de tempérer la déception des touristes : "On est partis à 11 degrés, on arrive à 30-32", se console Aninsse, qui est arrivé hier du nord de la France. "On profite des derniers instants. Mais après, c'est vrai que le périmètre des 10 kilomètres, le fait de ne pas pouvoir manger sur un emplacement pendant une durée indéterminée, ça va compliquer les choses", poursuit-il. 

À côté d'Aminsse, Romuald gonfle les pédalos qu'il loue aux touristes. Avec ces nouvelles restrictions, il craint une baisse de son activité dans les prochains jours :"Pour l'instant, on ne voit pas. Mais je pense que demain je verrai la différence", redoute-t-il. Plusieurs touristes ont d'ores et déjà décidé d'écourter leur séjour.

En Guadeloupe la flambée épidémique due au variant delta entraine un reconfinement - le reportage de Boris Loumagne auprès des touristes
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.