Covid-19, reconfinement : trois questions sur la situation en Guyane

Face à la nouvelle poussée de l'épidémie de Covid-19, la préfecture de Guyane  annonce "un confinement thématique" à compter de vendredi. Franceinfo vous explique quelle est la situation sanitaire en Guyane.

Article rédigé par
Antoine Deiana - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La situation en Guyane ne cesse de se détériorer. Le taux d'incidence a plus que doublé en un mois. (THIBAUD VAERMAN / HANS LUCAS)

La Guyane est en état d'alerte. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, rappelait déjà mercredi 12 mai, à la sortie du Conseil des ministres, que "la situation se détériore nettement" dans la région où "le taux d'incidence a doublé en un mois". Mercredi soir, à la suite d'une cellule interministérielle de crise, le préfet de la région guyanaise a annoncé un plan de confinement à compter du 14 mai. 

Quel est l'état de la situation sanitaire actuellement en Guyane ?

La Guyane est la région française avec le taux d'incidence le plus élevé à l'heure actuelle. Le taux d'incidence a plus que doublé en un mois dans la région, passant de 138,6 à 320,6 pour 100 000 habitants. Un taux qui reste malgré tout, pour le moment, en dessous du seuil d'alerte de 400 fixé par le gouvernement. Mais la préfecture alerte sur une tendance en forte hausse, "sur les sept derniers jours, ce sont plus de 926 personnes qui ont été déclarées positives, contre 692 la semaine précédente."

De plus, selon Loïc Epelboin, infectiologue au centre hospitalier de Cayenne et invité de franceinfo ce mercredi 12 mai, "dans les hôpitaux, la situation s'aggrave progressivement, notamment à Cayenne, où les salles d'hospitalisation classiques comme la réanimation sont arrivées assez rapidement en quelques jours à saturation."

Comment expliquer la situation sanitaire actuelle en Guyane ? 

En premier lieu, cette aggravation du taux d'incidence s'explique par le fait que la région française est frontalière du Brésil où la situation sanitaire est dramatique. On remarque d'ailleurs que parmi les Guyanais infectés par le Covid-19, plus de 80 % le sont par le variant brésilien, connu pour être plus contagieux et agressif.

L'autre explication qui peut expliquer la situation sanitaire inquiétante en Guyane est le faible taux de vaccination. Seulement 4,7% de la population guyanaise est actuellement totalement vaccinée (première et deuxième dose) contre 13,1% pour l'ensemble de la population française. Un taux très faible alors que la vaccination est ouverte aux plus de 18 ans depuis le 22 avril.

Enfin, selon Loïc Epelboin, infectiologue au centre hospitalier de Cayenne, "les mesures s'étaient relâchées" ces derniers mois. En effet, fin février, les bars de Guyane rouvraient alors que le territoire vivait une période de calme épidémique. Mais un mois plus tard, les autorités sanitaires locales voyaient un rebond inquiétant. Début avril, l'île de Cayenne, déjà concernée par un couvre-feu à 23h, voyait cette restriction avancée à 19h, alors que d'autres communes de la région se voyaient imposer une fermeture de leurs bars et restaurants à 21h30. Le couvre-feu s'est ensuite étendu peu à peu à d'autres régions au cours des semaines suivantes. Une mesure insuffisante pour casser la progression de l'épidémie dans la région.

Quelles sont les dernières mesures sanitaires imposées ?

Le préfet de la région Guyane a annoncé sur Twitter un plan de confinement thématique afin de "réduire la pression sur le systèle hospitalier".

Ainsi, à compter du 14 mai, les déplacements en avion seront conditionnés à des motifs impérieux et un test PCR négatif de moins de 72h. Les bars, restaurants et ambulants seront fermés, tout comme les cinémas, théâtres, musées ou encore salles de sport et des fêtes. Enfin les activités privées (promenades, footing, etc.) seront autorisées dans un rayon de 10km du domicile et limitées à une heure maximum.

Le couvre-feu, lui, est maintenu de 19h à 5h à l'ensemble du territoire de la Guyane.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.