Confinement : non, les Français n'ont pas été plus solidaires que d'habitude

L'Institut national des études démographiques (Ined) a mené une enquête pour savoir si les Français ont vraiment été plus solidaires durant la période de confinement. La réponse est surprenante.

FRANCE 3

Durant les huit semaines de confinement, on a l'impression qu'il y a eu beaucoup d'entraide entre les Français. Mais l'Institut national des études démographiques (Ined) rend des chiffres surprenants. "Le nombre de Français qui ont rendu des services n'a pas bougé, environ 40%, comme d'habitude", explique la journaliste Valérie Heurtel, présente sur le plateau du 12/13.

Une aide concentrée sur les plus de 75 ans

C'est la tranche d'âge des Français située entre 60 et 74 ans qui a rendu le plus de services. "Les ouvriers ont aussi plus aidés que les cadres. L'aide s'est dirigée vers les plus de 75 ans, ceux qui étaient les plus menacés par le coronavirus. Il fallait qu'ils sortent le moins possible. Il fallait donc aller leur faire des courses, aller pour eux à la pharmacie. En revanche, les familles, qui échangent beaucoup avec l'extérieur habituellement, sont restées plus repliées sur elles-mêmes", précise la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les professionnels de l\'association Aurore distribuent des repas dans la cour dans le 14e arrondissement de Paris, le 2 avril 2020.
Les professionnels de l'association Aurore distribuent des repas dans la cour dans le 14e arrondissement de Paris, le 2 avril 2020. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)