Santé : le tabac altère l'immunité des fumeurs, même après l'arrêt de la cigarette

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Santé : le tabac altère l'immunité des fumeurs, même après l'arrêt de la cigarette
Santé : le tabac altère l'immunité des fumeurs, même après l'arrêt de la cigarette Santé : le tabac altère l'immunité des fumeurs, même après l'arrêt de la cigarette (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Selon une étude de l'Institut Pasteur, les lymphocytes, chargés de la défense immunitaire, sont perturbés par le tabac, et cela, même après des années d'arrêt.

Une étude de l'Institut Pasteur démontre comment le tabac perturbe l'immunité sur le long terme. Les chercheurs ont établi qu'il avait un impact, même plusieurs années après avoir arrêté de fumer. Les scientifiques dévoilent que le tabac affecte les lymphocytes, les globules blancs dans le sang, chargés de la défense immunitaire. "Les lymphocytes qui sont chargés des mémoires à long terme, qui se souviennent des infections qu'on a faites il y a très longtemps, sont perturbés. Dix, quinze ans après, on a toujours cette manifestation chez des gens qui ne fument plus depuis des années", indique un homme.

Les globules blancs ne reconnaissent plus certains microbes

Cela s'explique par une modification de l'ADN qui rend les globules blancs dans le sang incapables de reconnaître certains microbes. Même des années après l'arrêt du tabac, ils ne sont plus aptes à lutter contre la grippe, les pneumonies et toutes les maladies qui peuvent avoir de graves complications.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.