Le brief éco, France info

Le brief éco. Suez a-t-il trouvé son chevalier blanc pour contrer Veolia ?

Le feuilleton Suez-Veolia est relancé. Le nouvel épisode de la saga du traitement de l’eau et des déchets date de dimanche 17 janvier. Après plusieurs mois de recherche d’une solution pour éviter d’être racheté par son concurrent Véolia, Suez a annoncé avoir trouvé un plan B. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les logos Veolia et Suez. Image d\'illustration.
Les logos Veolia et Suez. Image d'illustration. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le groupe Suez aurait-il trouvé son chevalier blanc pour s'extraire des griffes de Véolia ? Cela pourrait être le titre de ce nouvel épisode d’un feuilleton qui est tout, sauf… un feuilleton d’amour. Petit rappel : depuis l’été dernier, Suez se bat pour éviter d’être avalé par son concurrent Veolia, ce dernier étant parvenu à racheter, début octobre, 30% du capital de Suez à sa maison-mère, le groupe Engie. Objectif ultime pour Veolia : s’emparer des 70% restants du capital de Suez en lançant une OPA (Offre publique d’achat).

Parade annoncée dimanche

Suez a annoncé avoir reçu une offre de rachat parallèle. Une offre combinée du fonds d’investissement Ardian (historiquement rattaché à l’assureur Axa) et d’un fonds américain (GIP) qui gère plusieurs milliards de dollars d’actifs. En clair, ces deux investisseurs proposent à Veolia de lui racheter les fameux 30% de Suez acquis auprès d’Engie début octobre.

Réponse de Veolia

Dans un communiqué Veolia insiste : les 30% qu’il possède au capital de Suez "ne sont et ne seront pas à vendre". À bon entendeur salut. Est-ce à dire que l’annonce de Suez est un coup d’épée dans l’eau ? Deux principales hypothèses : soit le patron de Suez Bertrand Camus arrive à convaincre celui de Veolia Antoine Frérot d'ouvrir des discussions amiables, ce qui est très peu probable ; soit Veolia surenchérit pour convaincre les actionnaires de Suez et remporte la mise.

Autant l’offre de Veolia est française, autant celle présentée dimanche soir comprend un étranger. Quelles vont être les réactions face à une offre de reprise qui comprend un fonds d’investissement américain ? Et notamment de l’État français, très vigilant en ce moment sur les offensives capitalistiques menées de l’extérieur ? Suez-Véolia, un feuilleton à succès. La suite au prochain épisode.

Les logos Veolia et Suez. Image d\'illustration.
Les logos Veolia et Suez. Image d'illustration. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)