Ces chansons qui font l'actu, France info

Ces chansons qui font l'actu. La chanson sait-elle toujours ne pas être raciste ?

Alors que la police française fait face à des questions quant à son racisme, examinons la facilité avec laquelle les clichés à contenu offensant sont véhiculés par la culture populaire - y compris avec de "bonnes" intentions...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Lors de la manifestation place de la Concorde à Paris en hommage à George Floyd et contre le racisme et les violences policières, le 6 juin 2020.
Lors de la manifestation place de la Concorde à Paris en hommage à George Floyd et contre le racisme et les violences policières, le 6 juin 2020. (MATTHIEU MONDOLONI / FRANCEINFO)

Chacun connaît Lily de Pierre Perret. Une chanson qui a plus de quarante ans et dont nous voulons bien croire qu’elle appartient vraiment au passé avec l'hôtelier qui dit ne recevoir que des Blancs - ce n’est sans doute pas possible dans la France d’aujourd’hui.

Et pourtant, vous l’entendez depuis plusieurs jours sur franceinfo, la question du racisme de la police française se pose plus que jamais. Je résume : le retentissement mondial de la mort de George Floyd à Minneapolis, le retour en pleine actualité de l’affaire Adama Traoré, un rapport du défenseur des droits, Jacques Toubon, qui qualifie de "discrimination systémique" les agissements de policiers parisiens, dans une affaire dont il a été saisi, le ministre de l’Intérieur, qui réaffirme la ligne officielle : tolérance zéro face au racisme dans la police...

Et, toute la semaine, beaucoup de commentateurs, d’universitaires, de politiques, ont employé un concept que d’autres récusent : le racisme systémique.

C'est l'occasion d'interroger la capacité de notre culture populaire à véhiculer elle aussi un racisme de clichés, sous couvert d'humour et même de bonnes intentions.

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

Pierre Perret, Lily, 1978

Mayol, A la cabane bambou, 1900

Jean-Noël Dupré, Ça me rappelle les vacances, 1975

Nino Ferrer, Je veux être noir, 1966

Lagaf', La Zoubida, 1991

Annie Cordy, Ya kasiti, 1975

PNL, Tchiki tchiki, 2018

Vigon, Un petit ange noir, 1967

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Tout cet été, nous avons eu le plaisir d'une longue conversation musicale avec une immense artiste dans La Playlist de Françoise Hardy. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Lors de la manifestation place de la Concorde à Paris en hommage à George Floyd et contre le racisme et les violences policières, le 6 juin 2020.
Lors de la manifestation place de la Concorde à Paris en hommage à George Floyd et contre le racisme et les violences policières, le 6 juin 2020. (MATTHIEU MONDOLONI / FRANCEINFO)