C'est mon boulot, France info

Qu'est-ce que le plan "Un jeune une solution" ?

Le chef de l’État a indiqué mardi que le plan "Un jeune une solution" allait bientôt bénéficier de moyens accrus et il a incité les jeunes à se renseigner sur ce plan. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un jeune homme consulte son ordinateur. Photo d\'illustration.
Un jeune homme consulte son ordinateur. Photo d'illustration. (ERIC AUDRAS / MAXPPP)

Le plan "Un jeune une solution" a été lancé en juillet dernier, mais quand Emmanuel Macron encourage les jeunes à s’informer sur ce dispositif, il fait référence à la dernière déclinaison de ce plan, dont franceinfo vous révélait la semaine dernière, en exclusivité, le lancement. Il s’agit d’une plateforme numérique, baptisée tout naturellement 1jeune1solution.gouv.fr, qui a pour but de faciliter les démarches des jeunes en recherche d’emploi, d’une place en service civique ou même de conseils d’orientation grâce à l’appui des Missions locales.

"Un jeune une solution", ce sont d’abord des offres d’emploi. L’originalité de la plateforme, c’est qu’elle permet d’identifier et de postuler à des offres spécialement destinées aux jeunes sans quitter le site, sans se faire balader de site en site comme c’est trop souvent le cas. Plus de 20 000 offres sont actuellement en ligne. La plateforme oriente aussi vers des événements liés à l’emploi, partout en France, même si en cette période beaucoup sont virtuels. Le site ambitionne de faire venir à lui 250 000 jeunes. L’appel d’Emmanuel Macron va dans ce sens. 

Les apprentis sont également visés

Le plan "Un jeune une solution", ça n’est pas que ça, c’est une enveloppe de 6,7 milliards d’euros qui permet d’aider à l’embauche des jeunes. Jusqu’en janvier prochain, toute entreprise qui recrute un jeune de moins de 25 ans pour une durée supérieure à trois mois bénéficie d’une aide de 4 000 euros. Les apprentis sont aussi visés. Une aide de 5 000 euros est accordée aux entreprises qui recrutent un apprenti mineur et cette enveloppe est portée à 8 000 euros pour les apprentis de plus de 18 ans. Pour compléter le dispositif, 100 000 missions de service civique sont créées. Et 100 000 nouvelles formations qualifiantes sont proposées aux jeunes en échec scolaire ou sans qualification. Enfin 35 000 pass numériques sont proposés à ceux qui veulent acquérir les compétences numériques nécessaires à la vie professionnelle. Le gouvernement s’est récemment félicité d’avoir permis, grâce au plan "Un jeune une solution", l’embauche de 700 000 jeunes en août et en septembre. On attend de voir la suite, mais d’ores et déjà, le plan en faveur des apprentis a montré son succès. Alors que l’on craignait au début de l’été un effondrement des offres d’apprentissage, les Centres de formation des apprentis font quasiment le plein et on n’est pas loin des très bons chiffres de 2019.

Un jeune homme consulte son ordinateur. Photo d\'illustration.
Un jeune homme consulte son ordinateur. Photo d'illustration. (ERIC AUDRAS / MAXPPP)