C'est mon boulot, France info

Gestes verts : les petits comportements du quotidien

Que peut-on faire au travail pour être plus "vert", pour réduire son empreinte carbone ? Aujourd'hui les petits gestes du quotidien au travail.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La gourde Radio France dans un studio de franceinfo.
La gourde Radio France dans un studio de franceinfo. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des petits gestes quotidiens peuvent réduire notre empreinte carbone. Des gestes que l'on fait sans réfléchir et qui ont pourtant des conséquences néfastes sur l'environnement. Comme de mettre une pièce dans la machine à café et attendre que le gobelet en plastique tombe, alors que de plus en plus de distributeurs acceptent désormais les mugs. Idem quand on glisse une capsule dans la petite machine à café du service. Une bouilloire et une presse à café, c'est moins de déchets.

Même chose pour l'eau. Plutôt que d'utiliser des bouteilles en plastique, choisissez une gourde en verre ou en métal que vous pourrez remplir à la fontaine à eau, s'il y en a une dans votre entreprise. Vous pourriez demander à votre société de distribuer des gourdes pour montrer l'exemple. Radio France vient de le faire. En plus, c'est plus hygiénique. En réunion, si on remplaçait les petites bouteilles d'eau individuelles par des verres et des carafes, il y aurait beaucoup de déchets en moins.

On peut agir à la pause déjeuner

C'est étonnant, mais d'après l'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, chaque repas en restauration collective génère en moyenne de 150 à 200 grammes de gaspillage alimentaire. On peut donc ajuster les portions à sa faim.

Depuis quelques années, il existe un dispositif très malin qui s'appelle "le frigo jaune". C'est un grand frigo dans lequel le service de restauration de l'entreprise peut déposer les surplus alimentaires. Les collaborateurs sont prévenus des plats qui arrivent, peuvent aller se servir, pour eux-mêmes ou pour quelqu'un qui en a davantage besoin. Une bonne action et une manière de réduire ses déchets. Enfin si on achète son repas à l'extérieur, c'est facile de ne pas prendre des couverts en plastique, mais d'utiliser ceux que l'on a apporté de chez soi, et qu'on va laver après.

Autre idée originale suggérée par l'Ademe : créer un "espace troc" dans son entreprise, ou une journée d'échanges, pour donner une seconde vie aux objets que vous n'utilisez plus.

Il y a aussi tout ce qui concerne le papier. On produit environ 125 kilos de déchets par an et par collaborateur, les trois-quarts étant du papier, mais on ne recycle que 20% de nos papiers contre 50% à la maison. L'idéal est de commencer par moins en utiliser. En faisant des impressions recto-verso. En se servant des feuilles imprimées comme papier de brouillon. Et en n'imprimant que ce qui est nécessaire. Quand on sélectionne un document, supprimer les photos et tout ce qu'il est inutile d'imprimer.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

La gourde Radio France dans un studio de franceinfo.
La gourde Radio France dans un studio de franceinfo. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)