À la carte, France info

À la carte. Comment rebondir face à la crise

Dans son dernier livre "Celui qui ne combat pas a déjà perdu", Thierry Marx raconte comment chaque période de la vie est un combat à mener. La situation de crise actuelle en particulier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le livre de Thierry Marx : \"Celui qui ne combat pas a déjà perdu\"
Le livre de Thierry Marx : "Celui qui ne combat pas a déjà perdu" (FLAMMARION / THIERRY MARX)

Le poète et dramaturge allemand Bertolt Brecht a écrit : “Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.”

Tout est combat

Lors du premier confinement, Thierry Marx tombe sur cette phrase de Brecht et, alors que le monde entre dans la pire crise sanitaire de son histoire contemporaine, il s’en empare pour construire un précepte de vie.

Son dernier livre, chez Flammarion, s’appelle donc Celui qui ne combat pas a déjà perdu. Pour le chef doublement étoilé, s’émanciper est un combat, innover est un combat, transmettre est un combat, faire face à la crise actuelle est évidemment un combat.

Fort de sa propre expérience, enfant né dans un quartier pauvre de Paris, puis expatrié vers une cité artificielle en banlieue, cuisinier qui s’est construit à la fois verticalement dans son engagement, et horizontalement dans son altruisme, Thierry Marx insiste sur la positivité qu’il faut induire en permanence dans son combat quotidien.

Une soupe à l'oignon

Et pour illustrer l’idée qu’on peut être solidaire avec ceux qui sont solitaires, il propose une recette de soupe à l’oignon.

Une soupe à l\'oignon gratinée.
Une soupe à l'oignon gratinée. (FRANCE 3)

Ingrédients pour 8 personnes :

600 g d’oignons, 150 g de beurre, 2 cuillères à soupe de farine, 1 bouquet garni, 200 g de baguette rassise, 250 g de gruyère râpé, 4 jaunes d’œufs, 4 cuillères à soupe de Madère, 2 litres de bouillon de bœuf (on peut utiliser un cube avec de l’eau).

Préparation :

Éplucher les oignons, les couper en deux, et les ciseler en fines rondelles ; les faire revenir au beurre dans une marmite jusqu’à coloration (on peut rajouter une pincée de sucre pour aider à la caramélisation).

Ajouter la farine, mélanger et laisser cuire comme un roux. Ajouter le bouquet garni, déglacer avec le Madère, mouiller avec le bouillon de bœuf, et laisser cuire (porter à ébullition au feu, et finir de cuire au four).

Pendant ce temps, couper la baguette de la veille en tranches. Passer ces croûtons dans une poêle beurrée pour les dorer, les déposer sur une grille, et les saupoudrer avec le fromage râpé.

Servir la soupe dans des bols, et y déposer les croûtons fromagés. Gratiner au grill du four une à deux minutes.

Le livre de Thierry Marx : \"Celui qui ne combat pas a déjà perdu\"
Le livre de Thierry Marx : "Celui qui ne combat pas a déjà perdu" (FLAMMARION / THIERRY MARX)