8h30 franceinfo, France info

Vaccination en entreprise, taxe sur les grandes fortunes, manifestations du 1er-Mai... Le "8h30 franceinfo" de Laurent Berger

Le secrétaire général de la CFDT était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi 1er mai 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, sur franceinfo le samedi 1er mai 2021.
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, sur franceinfo le samedi 1er mai 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi 1er mai 2021. Vaccination en entreprise, taxe sur les grandes fortunes, manifestations du 1er-Mai... Il répond aux questions de Jules de Kiss et Myriam Encaoua.

Vaccination : les entreprises "ont un rôle à jouer"

"Tout ce qui peut favoriser la vaccination" en entreprise, "il faut le faire", a affirmé Laurent Berger. "Je crois que les entreprises, comme les représentants du personnel dans les entreprises, ont un rôle à jouer pour inciter les salariés à se faire vacciner. Donc, il faut favoriser. Cela veut dire que sur le temps de travail, on n'est pas là à contrôler combien de temps le salarié a été au centre de services de santé pour se faire vacciner."

Aux États-Unis, pour inciter à la vaccination, certaines entreprises offrent à leurs salariés des congés payés, des trajets remboursés ou des chèques-cadeaux. "Je ne suis pas dans les chèques-cadeaux. Je pense que c'est un gadget. Mais sur le temps de travail, faciliter la venue de professionnels lorsqu'il y a beaucoup de salariés sur un site pour vacciner, tout ça, il faut le faire, évidemment", insiste le secrétaire général de la CFDT.

Jeunesse : un "grand plan d'investissement" financé par une contribution sur les plus riches

Alors que le président américain Joe Biden a annoncé vouloir taxer les 1% les plus riches pour relancer l'économie après la crise sanitaire, dans son interview accordée à la presse régionale, Emmanuel Macron s'est félicité des récentes baisses d'impôt, et notamment de la fin de l'impôt sur la fortune, et n'envisage pas, pour l'instant, de taxer les plus grandes fortunes. "Le président dit non et le président a tort", a lancé Laurent Berger. "Moi, je réclame un grand plan d'investissement à l'égard de la jeunesse qui a pris très cher et qui prend très cher dans cette crise. On peut le financer par une contribution exceptionnelle sur les plus riches pendant deux ans."

"La jeunesse a pris très cher sur l'emploi, sur ses revenus, sur sa vie sociale et sur son accès à la culture, a poursuivi Laurent Berger. Et un an, ça n'a pas la même signification pour moi que pour mes enfants par exemple. On a besoin d'un vaste plan d'investissement pour relancer, pour réparer à l'égard de la jeunesse. Et ça, ça peut être financé par une contribution des plus hautes fortunes."

Le 1er-Mai "n'est pas l'alpha et l'oméga de la mobilisation syndicale"

Les manifestations du 1er-Mai font leur retour samedi, après avoir été interdites l'an dernier en raison du confinement. La CGT, FO, la FSU et Solidaires appellent à défiler dans la rue, mais pas la CFDT, qui a décidé d'organiser une manifestation virtuelle. 

"Cette fête internationale du travail et des travailleurs, elle est extrêmement importante. C'est une fête internationale, a rappelé Laurent Berger. Ce n'est pas simplement le moment où on expose nos revendications, c'est un moment où on expose notre solidarité internationale. On ne le dit pas assez. Le 1er-Mai, c'est partout aujourd'hui dans le monde, mais ce n'est pas non plus l'alpha et l'oméga de la mobilisation syndicale."

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du samedi 1er mai 2021 :

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, sur franceinfo le samedi 1er mai 2021.
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, sur franceinfo le samedi 1er mai 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)