Propos racistes d'un élu RN à l'Assemblée, accueil de l'Ocean Viking, précarité étudiante, contrôles dans les Ehpad... Ce qu'il faut retenir de l'interview de Jean-Christophe Combe

écouter (26min)

Le ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 4 novembre 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 4 novembre 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées était l'invité du 8h30 franceinfo, vendredi 4 novembre 2022. Propos racistes d'un élu RN à l'Assemblée, accueil de l'Ocean Viking, précarité étudiante, salaire des assistantes maternelles, contrôles dans les Ehpad... Il répondait aux questions de Jules de Kiss et Hadrien Bect. 

Propos racistes d'un député RN : "Marine Le Pen défend l'indéfendable"

"Ce sont des propos insupportables, c'est du racisme pur", dénonce Jean-Christophe Combe. Il réclame des sanctions fermes à l'encontre du député (RN) Grégoire de Fournas. "Marine Le Pen défend l'indéfendable", ajoute-t-il. La présidente du groupe RN au Palais Bourbon défend Grégoire de Fournas.

Migrants à bord de l'Ocean Viking : "La France est prête à les accueillir comme n'importe quel pays"

"La France est prête à les accueillir comme n'importe quel pays. C'est une question d'humanité", affirme Jean-Christophe Combe. Pour autant, il ne demande pas une ouverture de port. 234 migrants ont été secourus en mer Méditerranée par le navire Ocean Viking. "Il faut qu'il y ait un port en Europe ou en France qui puisse les accueillir, qu'on puisse les soigner parce qu'il y a des femmes, des enfants qui sont dans une situation humanitaire terrible."

Immigration : "Être ferme pour mieux accueillir"

Gérald Darmanin veut rendre "impossible" la vie des étrangers sous le coup d'une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). "L'objectif des propositions faites par le ministre de l'Intérieur, c'est d'être ferme pour mieux accueillir", défend le ministre des Solidarités. Gérald Darmanin souhaite notamment suspendre les prestations sociales des étrangers sous OQTF : "On a une obligation, quand les personnes sont sur le territoire français, de les accueillir dignement. Mais si elles n'ont pas vocation à rester sur le territoire, il faut les raccompagner", explique Jean-Christophe Combe.

Précarité étudiante : "Cela fait plus d'un an qu'on agit dans l'urgence"

Concernant la précarité étudiante, le ministre des Solidarités se félicite des mesures prises "depuis plus d'un an", ajoutant que "beaucoup de choses ont été faites". Jean-Christophe Combe souligne que les bourses ont été revalorisées de 4%, "l'ensemble des boursiers ont pu bénéficier de l'allocation exceptionnelle de solidarité et on a mis en place des repas à un euro, on a gelé le prix des études".

Salaire des assistantes maternelles surestimé : "Elle m'a fait beaucoup de peine cette polémique"

Devant l'Assemblée nationale, la semaine dernière, Jean-Christophe Combe a commis une maladresse, affirmant que les assistantes maternelles gagnaient trois smic en moyenne, avant de reconnaître s'être "trompé". "Je veux rappeler le contexte. Je ne suis pas un politique. Avant, j'étais directeur général de la Croix Rouge. Donc voilà, j'ai fait une bourde".

Contrôles dans les Ehpad d'ici deux ans : "On s'est engagé à le faire et ce sera fait"

"On a contrôlé plus de 600 Ehpad" et "saisi trois fois le procureur pour des faits graves", rappelle le ministre des Solidarités. Il promet que tous ces établissements seront inspectés dans les deux années à venir. "On s'est engagé à le faire et ce sera fait. On a recruté 120 collaborateurs dans les agences régionales de santé (ARS) pour accompagner et procéder à ces contrôles."

Jean-Christophe Combe "entend" ceux qui demandent des contrôles surprises dans les Ehpad mais "on sait ce qui se passe dans les Ehpad". Il précise : "Quand on est maire, quand on est directeur général d'une ARS, quand on est président du Conseil départemental, on sait ce qui se passe sur son territoire".

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 4 novembre 2022 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.