La nomination d'Elisabeth Borne, tensions autour des élections législatives... Le 8h30 franceinfo de Stanislas Guerini

écouter (26min)

Le délégué général de La République en marche accuse Jean-Luc Mélenchon de "faire du cinéma", alors que la Nupes dénonce des difficultés dans l'inscription sous cette nouvelle nuance de ses candidats en préfecture.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche, était l'invité du "8h30 franceinfo" du mercredi 18 mai. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche (LREM), était l'invité du 8h30 franceinfo du mercredi 18 mai.

Elisabeth Borne : "Une personnalité qui sait naviguer par gros temps"

Elisabeth Borne est "une personnalité qui sait mener les réformes, qui sait naviguer par gros temps", affirme mercredi 18 mai sur franceinfo Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche, au sujet de la Première ministre, deux jours après sa nomination. Il ajoute que "très certainement dans les mois, dans les années qui viennent, nous aurons à nouveau du gros temps".

>> CARTE. Législatives : découvrez qui sont les candidats déjà déclarés dans votre circonscription

Selon Stanislas Guerini, Elisabeth Borne "incarne parfaitement les priorités de ce quinquennat", sur des sujets comme "l'urgence écologique, l'urgence pour le pouvoir d'achat et le quinquennat du plein emploi. Ça correspond assez bien à ce qu'est Elisabeth Borne", insiste-t-il.

Législatives : Stanislas Guerini dénonce "le cinéma de Jean-Luc Mélenchon"

La Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), issue de l'accord entre La France insoumise (LFI), le Parti socialiste, Europe Écologie-Les Verts et le Parti communiste Français (PCF), dénonce des difficultés dans l'inscription sous cette nouvelle nuance de ses candidats en préfecture. Plusieurs d'entre eux accusent Emmanuel Macron de "tripatouillage électoral".

Stanislas Guerini dénonce sur franceinfo "le cinéma de Jean-Luc Mélenchon". La veille, l'ex-candidat à la présidentielle a menacé de déposer un recours au Conseil d'État en référé pour que la Nupes puisse être reconnue lors du dépôt des candidatures par les candidats aux législatives.

Législatives : Jérôme Peyrat est un "honnête homme"

"C'est un honnête homme, je ne le crois pas capable de violences sur les femmes", a affirmé Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche (LREM), mercredi 18 mai sur franceinfo, à propos de Jérôme Peyrat, candidat de la majorité présidentielle pour les élections législatives dans la quatrième circonscription de Dordogne qui a été condamné pour des violences sur une ancienne compagne.

Cet ancien conseiller d'Emmanuel Macron à l'Élysée a été condamné en septembre 2020 à une amende de 3 000 euros avec sursis dans une affaire de violence envers une ex-compagne. "J'ai pris du temps pour lire les attendus [du jugement], pour comprendre, pour savoir si au fond on pouvait avoir quelqu'un qui pouvait être capable de violences volontaires, je crois et j'en suis même infiniment convaincu que ça n'a pas été le cas", assure Stanislas Guerini

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.