8h30 Fauvelle-Dély, France info

Élections européennes : "Ma candidature, c'est aussi une candidature d'espérance" estime Jordan Bardella

La tête de liste du Rassemblement national aux élections européennes du 26 mai 2019, âgé de 23 ans, était l'invité du "8h30 Fauvelle-Dély", jeudi 24 janvier. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La tête de liste Rassemblement national aux élections européennes, invité du \"8h30 Fauvelle Dély\", jeudi 24 janvier 2019. 
La tête de liste Rassemblement national aux élections européennes, invité du "8h30 Fauvelle Dély", jeudi 24 janvier 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Ma candidature, c'est aussi une candidature d'espérance. J'ai aussi beaucoup travaillé. Je ne suis qu'un des 79 candidats de cette liste. Derrière moi, il y a beaucoup de gens de qualité", a défendu Jordan Bardella, ce jeudi, au micro de franceinfo. Selon le candidat tête de liste aux élections européennes âgé de 23 ans, les jeunes ont toujours eu leur place au Rassemblement national : "Marine Le Pen a toujours eu cette qualité de faire confiance à la jeunesse. Elle a fait élire déjà en 2012 la plus jeune députée, Marion Maréchal, dont je crois personne n'a été déçu parce qu'on en parle encore malgré qu'elle ne soit plus là. On a fait élire aussi David Rachline, plus jeune sénateur de la République qui est aujourd'hui maire de Fréjus", a-t-il expliqué.

La France Insoumise a choisi aussi une jeune candidate, Manon Aubry (29 ans) comme tête de liste pour les élections europénnes : "Il n'y a pas de jeunisme, mais il y a un besoin de renouvellement dans la vie politique. Le constat est que les gens qui se partagent le pouvoir depuis 30 ans ont totalement échoué. Je fais partie d'une génération qui a grandi avec le chômage, avec les petits salaires et aussi l'insécurité et le terrorisme. Et moi, je ne me résous pas à ça. D'autres choix sont possibles et je me dis que demain on peut changer tout ça", a affirmé le conseiller régional Rassemblement national d'Île-de-France.

Européennes : "pas peur de la concurrence" des "gilets jaunes" 

Des membres du mouvement des "gilets jaunes" ont annoncé mercredi 23 janvier vouloir déposer une liste en vue des élections européennes"Ça fait partie de la démocratie que des personnes souhaitent se présenter aux élections, souhaitent engager un combat démocratique, je trouve que c'est très bien" a réagi Jordan Bardella ce jeudi. 

"Globalement les revendications portées par les "gilets jaunes" étaient de justes revendications et j'ai eu le sentiment que beaucoup de "gilets jaunes" qui se sont déplacés dans les rues étaient attachés à l'essence apolitique de ce mouvement", a-t-il ajouté. 

Après l'appel du "gilet jaune" Éric Drouet à la grève générale et à un blocage de tout le pays à partir du 5 février, la tête de liste du Rassemblement national aux élections européennes réagit ce jeudi sur franceinfo : "On n'est pas à l'origine de ce mouvement, je n'ai pas de consigne de manifestation à donner ou à ne pas donner. J'ai une opinion [...] Je ne suis pas favorable au blocage."

Traité d'Aix-la-Chapelle : le RN réclame "le droit de s'interroger"

Depuis l'annonce de la signature du traité franco-allemand, ce mardi à Aix-la-Chapelle par Emmanuel Macron et Angela Merkel, le RN ne cesse d'affirmer ses craintes. "Quand je vois un certain nombre d'articles dans ce texte, je me dis qu'on est en droit de se poser des questions : est-ce que la France demain va être souveraine dans ses choix ? Est-ce que demain la France pourra prendre une décision sans consulter l'Allemagne ?" s'interroge ainsi Jordan Bardella. 

"Aujourd'hui, le problème dans la vie politique française c'est que vous êtes traité de nazi dès que vous n'êtes pas d'accord avec les éléments de langage du gouvernement qui hurle à la 'fake news'", s'est-il ensuite insurgé. 

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 Fauvelle-Dély" du jeudi 24 janvier 2019 :

La tête de liste Rassemblement national aux élections européennes, invité du \"8h30 Fauvelle Dély\", jeudi 24 janvier 2019. 
La tête de liste Rassemblement national aux élections européennes, invité du "8h30 Fauvelle Dély", jeudi 24 janvier 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)