VIDEO. "Aujourd'hui vous êtes traité de nazi dès que vous n'êtes pas d'accord avec le gouvernement", lance Jordan Bardella

Le candidat aux européennes, tête de liste du Rassemblement national, estime légitime de "s'interroger sur l'intérêt" du traité d'Aix-la-Chapelle.

RADIO FRANCE

"Aujourd'hui, le problème dans la vie politique française c'est que vous êtes traité de nazi dès que vous n'êtes pas d'accord avec les éléments de langage du gouvernement, qui hurle à la fake news, avec les journalistes qui relaient généralement, dès que vous n'êtes pas d'accord avec eux", a déclaré jeudi 24 janvier Jordan Bardella.

"Je fais écho aux accusations du président de la République", a poursuivi le candidat, tête de liste du Rassemblement national aux européennes, faisant référence aux propos d'Emmanuel Macron, lors de la signature du traité franco-allemand signé à Aix-la-Chapelle"La France doit conserver son siège au conseil de sécurité de l'ONU mais il n'est pas question que l'Allemagne en ait un. Or aujourd'hui, quand je vois un certain nombre d'articles dans ce texte, je me dis qu'on est en droit de se poser des questions (...). Qu'est-ce qu'on gagne avec ce traité ?"a-t-il développé. "On nous reproche de poser des questions mais les Français aussi veulent savoir et veulent se poser des questions sur ce traité négocié en catimini. Emmanuel Macron ne peut pas reprocher à l'opposition de se poser des questions", a-t-il martelé.

Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national (RN) aux élections européennes, invité de franceinfo le 24 janvier 2019. 
Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national (RN) aux élections européennes, invité de franceinfo le 24 janvier 2019.  (RADIO FRANCE)