DIRECT. Emmanuel Macron dénonce les "mensonges" relayés sur le traité d'Aix-la-Chapelle signé avec Angela Merkel

Le texte est contesté par l'extrême droite dans les deux pays, qui y voit un perte de souveraineté nationale.

La chancelière Angela Merkel et Emmanuel Macron, à Berlin (Allemagne), le 18 novembre 2018.
La chancelière Angela Merkel et Emmanuel Macron, à Berlin (Allemagne), le 18 novembre 2018. (ABDULHAMID HOSBAS / ANADOLU AGENCY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Pour l'Elysée, "c'est un moment important pour montrer que le couple franco-allemand est un socle qui peut se relancer". Angela Merkel et Emmanuel Macron signent, mardi 22 janvier, un nouveau traité pour renforcer la relation franco-allemande et envoyer un message de soutien à la construction européenne. Le président français Emmanuel Macron a dénoncé les "mensonges" relayés notamment par l'extrême droite française au sujet du nouveau traité franco-allemand. "Ceux qui oublient la valeur de la réconciliation franco-allemande se rendent complices de crimes du passé, ceux qui caricaturent ou répandent le mensonge font mal aux peuples qu'ils prétendent défendre en faisant bégayer nos Histoires", a-t-il lancé. 

Un texte contesté par l'extrême droite dans les deux pays. Pour elle, ce texte est une perte de souveraineté nationale. Marine Le Pen dénonce une "mise sous tutelle d'une part de l'Alsace, partage de notre siège au Conseil de sécurité de l'ONU". Des affirmations totalement fausses, comme nous l'expliquons dans cet article.

Convergence et coopération. Le texte prévoit une convergence des politiques économique, étrangère et de défense des deux pays, une coopération sur les régions transfrontalières, ainsi qu'une "assemblée parlementaire commune" composée de 100 députés français et allemands. Le traité doit "compléter" celui dit de l'Élysée signé en 1963 entre le général de Gaulle et Konrad Adenauer, qui concrétisa la réconciliation franco-allemande après la guerre.

 "Clause de défense mutuelle". Les deux pays vont adopter "une clause de défense mutuelle" en cas d'agression, sur le modèle de celle prévue au sein de l'OTAN. Ils pourront déployer des moyens ensemble en cas d'attaque terroriste ou coopérer sur les grands programmes militaires, à l'image de leurs projets sur les chars ou les avions de combat.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AIXLACHAPELLE

11h40 : Angela Merkel et Emmanuel Macron procèdent maintenant à la signature du traité franco-allemand. Pour savoir ce qu'il prévoit, vous pouvez lire cet article.

11h37 : "Nous aimons nos patries, notre amitié et nous aimons l'Europe et parce que nous aimons, nous avons décidé de continuer à la faire, avec force, avec enthousiasme, avec détermination", conclut Emmanuel Macron, avant la signature du traité franco-allemand.

11h35 : Dans son discours, la chancelière Angela Merkel a déclaré que le nouveau traité de coopération franco-allemand, qui prévoit un rapprochement dans le secteur de la défense, se veut "une contribution" à la création à terme d'une armée européenne. Elle a évoqué notamment le développement d'une "culture militaire et d'une industrie de l'armement communes".

11h26 : "Renforcer le rôle franco-allemand est indispendable à une Europe bousculée, et élargir notre action car aucun succès européen ne peut se construire dans l'isolement, seul ou même à deux. C'est pour cela que ce traité aujourd'hui est essentiel."

11h22 : C'est au tour d'Emmanuel Macron de prendre la parole, avant la signature d'un traité pour renforcer la relation franco-allemande et envoyer un message de soutien à la construction européenne.


11h19 : "Dans tous nos pays, les nationalismes et le populisme ont gagné en importance (...), dans le monde entier, le multilatéralisme est mis sous pression. Soixante-quatorze ans après la Seconde Guerre mondiale, des choses qui allaient de soi sont de nouveau remises en question."

Dans son discours, Angela Merkel insiste sur la nécessité de "donner une nouvelle orientation" à la "coopération" franco-allemande pour lutter contre la montée de ces nationalismes.

11h18 : Angela Merkel, la chancelière allemande, est en train de s'exprimer, avant la signature d'un nouveau traité franco-allemand. Vous pouvez suivre son discours, ainsi que celui du président français, Emmanuel Macron, en direct sur franceinfo.





08h55 : Ce nouveau traité paraphé à Aix-la-Chapelle est censé renforcer la relation entre la France et l'Allemagne. C'est aussi un message politique adressé à l'Europe, où l'affichage est aussi important que le contenu du traité, comme l'explique Bertrand Gallicher dans cet article.

08h49 : Le président français, Emmanuel Macron, et la chancelière allemande, Angela Merkel, signent aujourd'hui à Aix-la-Chapelle un nouveau traité de coopération franco-allemande, objet de nombreuses intox. Non, il ne prévoit pas le partage du siège français à l'ONU ni de livrer certaines régions à l'Allemagne, comme vous l'explique franceinfo dans cet article.