8h30 franceinfo, France info

Aides à la jeunesse, suppression d'emplois dues à la crise sanitaire, engagement à gauche pour 2022... Le "8h30 franceinfo" d'Anne Hidalgo

La maire de Paris était l'invitée du "8h30 franceinfo", lundi 8 février 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", lundi 8 février 2021.
Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, était l'invitée du "8h30 franceinfo", lundi 8 février 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, était l'invitée du "8h30 franceinfo", lundi 8 février 2021. Aides à la jeunesse, suppression d'emplois dues à la crise sanitaire, engagement à gauche pour 2022... Elle répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Covid-19 : " 40 000 emplois salariés" perdus à Paris

La crise économique liée à l'épidémie de coronavirus a entraîné la perte d'environ "40 000 emplois salariés" à Paris, affirme Anne Hidalgo. "Le chômage est en train d'augmenter. Il a progressé de 15% sur Paris, on revient à une situation très difficile avec des secteurs comme le tourisme, l'évènementiel, la culture" qui sont très touchés, poursuit la maire de Paris.

Le plan de relance du gouvernement "nous n'y sommes pas associés", explique Anne Hidalgo. "On a des lignes déjà prêtes avec des projets identifiés comme pérenniser les coronapistes, travailler sur les infrastructures pour les transports en commun, faire de la rénovation thermique des bâtiments." Anne Hidalgo est prête à mettre 1,4 milliard d'euros du budget d'investissement. "Ce serait bien que l'État mette autant ou vienne sur ces projets-là. On n'augmentera pas les impôts des Parisiens" pour compenser ces aides. "On ne l'a pas fait sous le mandat précédent, on ne le fera pas sous ce mandat", promet la maire de Paris.

Une aide pour les jeunes "vraiment accessible à la classe moyenne"

Anne Hidalgo appelle à la mise en place d'une aide de 500 euros par mois pour les jeunes touchés de plein fouet par la crise sanitaire du Covid-19. "Il faut vraiment qu'elle soit accessible à la classe moyenne ce qui n'est pas toujours le cas pour un certain nombre d'aides", insiste-t-elle.

Alors que le gouvernement est hostile à un RSA jeunes, la maire de Paris prône une aide dans la durée "au moins trois ans" car "cette crise va durer, il va falloir accompagner nos jeunes. Il va falloir qu'on réfléchisse à la manière dont on accompagne notre jeunesse dans la vie".

Présidentielle 2022 : prête à "prendre sa part"

Interrogée sur une éventuelle candidature à la présidentielle de 2022, Anne Hidalgo répond "nous sommes en pleine crise, chaque chose en son temps""Ce n'est pas du calcul la politique",dit-elle après avoir répété qu'elle comptait "prendre sa part" au débat.

"Le pays a besoin de beaucoup de réparations. La réparation des liens entre les Français est un vrai sujet. Il faut une réorientation de l'économie vers une économie plus verte, il faut plus de solidarité", insiste l'élue socialiste.

"Le Vélib' fait plus d'abonnés et de trajets" qu'il y a "de vaccinés"

Après la passe d'armes entre le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal et la maire de Paris sur les débuts de la campagne de vaccination contre le coronavirus, Anne Hidalgo ironise : "Le Vélib fait plus d'abonnés, de trajets, que de vaccinés".

"Il faut envisager les choses en partenariat et arrêter de s'envoyer des choses comme ça à la figure", temporise la mairie de Paris. "Mes propos sur ce que nous pourrions faire pour être plus efficace pour venir en aide à nos concitoyens sont des propos qu'il faut prendre, non pas comme des critiques, mais simplement comme des contributions."

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du lundi 8 février 2021 :

Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", lundi 8 février 2021.
Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, était l'invitée du "8h30 franceinfo", lundi 8 février 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)