VIDÉO. Emmanuel Macron "prendra la parole dans quelques jours", annonce le député Renaissance de Paris Sylvain Maillard

"Il va retracer un cap, réexpliquer les actions que nous allons mener dans les semaines qui viennent", ajoute Sylvain Maillard, jeudi, à la veille de la décision du Conseil constitutionnel sur la réforme des retraites.
Article rédigé par Jean-François Achilli
Radio France
Publié
Temps de lecture : 7 min
Sylvain Maillard, député Renaissance de Paris, invité de franceinfo, le 13 avril 2023. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Le président de la République "prendra la parole dans quelques jours", a annoncé jeudi 13 avril, sur franceinfo, le député Renaissance de Paris, Sylvain Maillard. "Il va retracer un cap, réexpliquer le sens de l'action que nous menons depuis des années, mais aussi les actions que nous allons mener dans les semaines qui viennent", a ajouté l'élu.

>> Réforme des retraites : Emmanuel Macron réunira vendredi Elisabeth Borne, plusieurs ministres et des cadres de la majorité

En cette 12ème journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites, le député de la majorité présidentielle a confirmé qu'il assumait ce texte. "C'est extrêmement difficile de porter cette réforme des retraites, nous le savions, c'était la mesure difficile à porter", reconnaît Sylvain Maillard, "mais il nous semble que c'est important".

Il réaffirme sa "confiance" en Élisabeth Borne

Pour le député, il est donc temps de tourner la page de cette réforme des retraites, "qui va normalement se terminer demain soir". L'élu espère que le Conseil constitutionnel va "valider cette loi". Il sera temps, ensuite, de "travailler avec les organisations syndicales, les partis des oppositions", assure Sylvain Maillard, pour construire "les textes du travailler mieux, faire en sorte qu'on puisse améliorer la situation" du monde du travail. 

>> Réforme des retraites : "Il y a le sentiment de vivre une crise sociale, une crise civique", s'inquiète la secrétaire générale de l'AMF

Et alors que les rumeurs d'un remaniement continuent de circuler, le député de Paris a tenu à réaffirmer sa "confiance", et celle du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale qu'il "préside avec Aurore Bergé", en Élisabeth Borne. "Le cap, c'est d'avoir une majorité unie, c'est le cas", a assuré Sylvain Maillard.

<meta itemprop="name" content="Emmanuel Macron " prendra="" la="" parole="" dans="" quelques="" jours",="" annonce="" le="" député="" renaissance="" de="" paris="" sylvain="" maillard"="">

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.