Législatives : "Face au poids de l'extrême droite, constituer un groupe montrerait la force", plaide la députée Nupes Danielle Simonnet

écouter (7min)

Malgré le refus des autres composantes de la Nupes, la députée Insoumise de Paris continue de plaider pour la constitution d'un groupe unique à l'Assemblée, afin d'incarner la première force d'opposition à Emmanuel Macron.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Danielle Simonnet, députée de Paris, invitée de franceinfo. (FRANCEINFO)

Face à la percée historique du Rassemblement national à l'Assemblée nationale, les élus de la France insoumise continuent de réclamer un groupe unique, englobant toutes les composantes de la Nouvelle union écologique et sociale (Nupes). "Face au poids de l'extrême droite et à la volonté de la macronie de ne pas remettre en cause leur orientation libérale, constituer un groupe [Nupes] montrerait la force", plaide ainsi la députée Insoumise de Paris, Danielle Simonnet, lundi 20 juin sur franceinfo. Socialistes, communistes et écologistes ont refusé plus tôt dans la journée la proposition de Jean-Luc Mélenchon de constituer un groupe commun à l'Assemblée nationale.

>> Analyses et réactions : suivez notre direct au lendemain du second tour des législatives

Danielle Simonnet demande ainsi aux autres députés de la coalition de gauche d'"y réfléchir, parce que nous sommes face à une situation inédite", en raison de la présence de 89 députés du Rassemblement national dans l'hémicycle. "Les électeurs ont bien plus voté pour la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale que pour le Rassemblement national, insiste la députée Nupes. Nous sommes la première force d'opposition à Emmanuel Macron et donc nous ne devons pas laisser à l'extrême droite cette représentation qui déforme la réalité démocratique."

Revoir l'émission :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.