Cet article date de plus de neuf ans.

Complément d'enquête : "Affaire Sarkozy, tous sur écoute ?"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 70 min
Ce replay n'est plus disponible.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

En mars, le journal «Le Monde» a révélé que l'ex-président de la République Nicolas Sarkozy, était sur écoutes téléphoniques. Cette surveillance avait été décidée par les juges dans le cadre d'une enquête sur le financement de sa campagne présidentielle de 2007, en raison de soupçons de corruption et de trafic d'influence. La révélation de ces écoutes a suscité un scandale qui a eu un grand retentissement.

Ça ressemble à un roman d'espionnage : l'ancien président de la République mis sur écoute pendant des mois par la justice, et qui prend un deuxième portable avec un nom d'emprunt pour échapper à la surveillance des enquêteurs… Une écoute officielle, bien que contestée, qui s'ajoute à l'écoute officieuse réalisée par Patrick Buisson, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. Et voilà que ressurgissent les questions sur la protection de la vie privée face à l'indiscrétion des "grandes oreilles".

Qu'on soit une personnalité publique ou un simple citoyen, qui peut nous espionner ? Quels garde-fous juridiques encadrent les écoutes ? Comment les nouvelles technologies permettent aujourd'hui à n'importe qui d'épier nos conversations téléphoniques ou nos mails ?

Complément d'enquête sur des vies privées qui n'ont plus de secret pour personne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.