Cet article date de plus d'un an.

Grève : la CGT pétrole menace l’approvisionnement des raffineries

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Grève : la CGT pétrole menace l’approvisionnement des raffineries
Article rédigé par France 3 - J. Bigard, T. Souman, P. Deslandes, P. Vaireaux, J. Raharison, A. Canestraro
France Télévisions
France 3
La CGT pétrole annonce plusieurs journées de grève, jeudi 12 janvier. Elle menace même d’arrêter la production dans les raffineries afin de protester contre la réforme des retraites.

Le bras de fer entre les syndicats et la Première ministre est déjà lancé, jeudi 12 janvier, la réforme des retraites à peine présentée. Un premier coup de semence vient des raffineries et des dépôts pétroliers. Le mouvement annoncé sera progressif. Il y aura un seul jour de grève le 19 janvier, mais deux jours de grève la semaine suivante. Puis, ce sera trois jours début février. Petit à petit, l’approvisionnement en carburant sera déstabilisé.

Élisabeth Borne "en appelle à la responsabilité"

Avec ces grèves, nous pourrons revivre la pénurie de carburant de l’automne dernier. Les stations-services étaient à sec, les files d’attente interminables et le pays était au ralenti pendant de longues semaines. Un cauchemar pour le gouvernement d’Élisabeth Borne qui réagit. "J’en appelle à la responsabilité. Bien évidemment, il y a un droit de grève, il y a un droit de manifester mais je crois que c’est important aussi de ne pas pénaliser les Français", a déclaré Élisabeth Borne. Les automobilistes se préparent déjà, résignés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.