Cet article date de plus d'un an.

Patrimoine : des objets de collection appartenant à l’État bradés par erreur

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Patrimoine : des objets de collection appartenant à l’Etat bradés par erreur
Article rédigé par France 3 - P. Mauger, A. Forveille, N. Bensmail, O. Pergament
France Télévisions
France 3
Du mobilier de collection, appartenant à l’État, a été bradé lors d’une vente aux enchères. Les experts du mobilier national n’ont jamais été sollicités pour estimer leur valeur. L’État recherche les acquéreurs pour tenter de récupérer les objets.

Un célèbre château du 17e siècle vidé de ses trésors en un coup de marteau. Des meubles qui ont marqué les grandes heures de l’histoire de France ont été mis aux enchères en juin dernier par l’État, et cela, au prix d’un meuble de grande surface. Un ensemble de sièges d’époque Louis XVI a par exemple été proposé à 50 euros puis finalement adjugé 3 650 euros, soit le prix d’une vulgaire copie selon un spécialiste.

Un patrimoine dilapidé

L’ensemble de 20 meubles, estimé entre 300 000 et 500 000 euros, a ainsi été vendu 100 fois moins cher. Ils étaient stockés dans les greniers du château de Grignon (Yvelines), propriété du ministère de l'Agriculture, qui a souhaité s’en débarrasser lors d’un déménagement. Les biens ont été estimés sur la base de photos de mauvaise qualité. Personne n’a prévenu le mobilier national comme la loi l’exige. Un patrimoine a donc été dilapidé. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.