Cet article date de plus d'un an.

Calanques : les inspecteurs de l’environnement traquent les braconniers

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Calanques : les inspecteurs de l’environnement traquent les braconniers
Article rédigé par France 3 - T. Souman, C. La Rocca, P. Gangai, Images sous marines : Groupe d’étude du mérou
France Télévisions
France 3
En janvier 2023, les autorités ont renforcé la lutte contre les pêcheurs qui ne respectent pas les règles dans le parc national protégé des Calanques.

Dans les eaux du parc national des Calanques (La Ciotat, Bouches-du-Rhône), des inspecteurs de l’environnement patrouillent très régulièrement. Aux pieds des falaises de Cassis, deux pêcheurs sont localisés. Dans l’aire marine protégée, ils ont le droit de prélever certaines espèces à condition de respecter les quotas. Depuis la création du parc, sept zones sont complètement interdites à la pêche. 4 000 hectares sont ainsi délimités par des bouées pour permettre aux espèces de se reconstituer.

Revendre les poissons à des professionnels

La quantité de poisson y a plus que doublé. Des espèces menacées, comme le mérou brun, y ont fait leur retour. Cette richesse attire aujourd’hui les braconniers. "Ils font des prélèvements excessifs, ça peut être pour la famille, ça peut être pour revendre à droite à gauche, voire à des professionnels", décrit Mathieu Imbert, inspecteur de l’environnement. La majorité des gens respectent et font des efforts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.