Une majorité de Français ont une "bonne opinion" de leurs maires, selon un sondage

Ils sont en revanche seulement 30% à juger les élus "compétents". 

Des maires au 100e Congrès des maires de France, le 21 novembre 2017 à Paris
Des maires au 100e Congrès des maires de France, le 21 novembre 2017 à Paris (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Les Français détestent-ils leurs représentants ? Lundi 5 août, le maire de Signes, Jean-Mathieu Michel, est mort renversé par une camionnette dont il tentait de verbaliser le conducteur. Devant la vague d'émotion suscitée par cet accident, l'Association des maires de France et le gouvernement ont pris la parole pour défendre les édiles. Le 11 août, le Journal du Dimanche publie un sondage réalisé par l'Ifop sur la représentation des élus chez les Français. Les maires semblent relativement protégés du désamour citoyen général : plus de huit Français sur dix (83%) en ont eu "bonne opinion". A l'inverse, les sénateurs et députés n'engrangent que 33% des sondés.

Un sentiment de défiance général

Sans surprise, c'est un sentiment de défiance global qui semble alimenter les relations entre les élus et les électeurs : ils ne sont ainsi que 30% à juger les élus "compétents". Plus inquiétant, concernant les permanences de députés vandalisées, 44% des Français interrogés "comprennent" ces actes même s'ils ne les approuvent pas. Ils sont près de 10% à les approuver sans réserve, mais 47% à les condamner.

Les sondés estiment par ailleurs que "les carrières politiques sont trop longues" (70%), que les élus "gagnent trop d'argent" (66%), qu'"ils ont trop de pouvoirs". Seuls 26% d'entre eux pensent qu'ils sont "proches des préoccupations des citoyens" et 20% qu'ils sont honnêtes.

Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1 006 personnes, selon la méthode des quotas, réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 8 au 9 août 2019.