Affaire Bygmalion : Anticor, l'association qui lutte contre la corruption des politiques français

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 10 min.
Affaire Bygmalion : Anticor, l'association qui lutte contre la corruption des politiques français
Franceinfo
Article rédigé par
E.Van Beneden - franceinfo
France Télévisions

Pour réagir à la condamnation de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bygmalion, jeudi 30 septembre, les équipes de France Télévisons invitent Élise Van Beneden, présidente de l'association Anticor.  

Anticor, une association anticorruption française qui souhaite promouvoir l'éthique en politique et lutter contre la corruption, voulait se présenter en tant que partie civile lors du procès Bygmalion. "Nous n'avons pas eu cette possibilité, mais nous pouvons avoir un constat de ce jugement. En France, un ancien président de la République est un justiciable comme les autres et ça, c'est un message positif pour la démocratie", explique Élise Van Beneden, présidente de l'association Anticor. 

Ce procès "donne une image déplorable de la France"

Mais pour elle la morale finale de ce procès n'est pas que positif, il montre une "image déplorable de notre démocratie", selon l'invitée du 23 Heures de France Info. La justice a évolué depuis quelques années, elle avait du mal à condamner les élus. "Les choses ont évolué parce qu'il y a moins de responsabilités politiques qu'avant. Auparavant, dès qu'un scandale éclatait la personnalité politique démissionnait alors que mmaintenant, on entend plus le discours de "venez me chercher"", ajoute la présidente de l'association Anticor.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.