Trois questions sur "Sans filtre", la nouvelle émission lancée sur Twitch par le gouvernement

Une fois par mois, le porte-parole Gabriel Attal prévoit de recevoir six jeunes pour discuter de la politique du gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal anime l'émission "Sans filtre" depuis l'Elysée, à Paris, le 24 février 2021. (CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE / GABRIEL ATTAL)

L'exécutif vise les jeunes. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a lancé une nouvelle émission mensuelle, mercredi 24 février. Diffusé en direct sur la plateforme Twitch, "Sans filtre" est un programme d'échanges avec des jeunes, influenceurs sur les réseaux sociaux. Comment s'est déroulé le premier rendez-vous ? Quelle est la stratégie qui se cache derrière ? Franceinfo répond à trois questions qui se posent au lendemain de l'émission. 

1Quel est le principe de cette émission ?

L'émission est diffusée en direct sur la plateforme de streaming Twitch et sur YouTube. Une fois par mois, le mercredi, le porte-parole du gouvernement "debriefera le Conseil des ministres", présente LCI. Dans "Sans filtre", Gabriel Attal sera entouré de six jeunes, influenceurs ou non. Ils discuteront pendant plus d'une heure "depuis un studio situé dans une annexe de l'Elysée", précise le site de la chaîne d'information. 

2Comment s'est déroulée la première ?

Le premier rendez-vous, disponible en replay sur YouTube, s'est déroulé mercredi à partir de 19 heures. "Les jeunes crèvent la dalle", les "étudiants sont en galère", en "dépression", redoutent des "diplômes en carton", lui ont lancé à tour de rôle EnjoyPhoenix, Fabian, Elise&Julia ou Malek Délégué. "Preneur" de toutes ces "remontées", Gabriel Attal a mis en avant les "dispositifs" existants : "plan jeunes", offre de "30 000 stages", "repas à un euro", "chèque psy" pour les étudiants... "C'est faux de dire qu'il y a une génération sacrifiée aujourd'hui, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de jeunes dans la galère", a-t-il répondu.

La youtubeuse EnjoyPhoenix s'est montrée particulièrement critique, note le HuffPost, notamment à l'égard du format de l'émission. "Je trouverais ça super que la prochaine fois, il y ait un journaliste qui soit là pour rétorquer parce que c'est pas mon métier. Moi je viens juste pour poser les questions que ma communauté aimerait mettre en avant", a-t-elle lancé.

Gabriel Attal a reconnu que le format de l’émission pourrait être amélioré à l'avenir, dans un message annonçant que l'émission avait été suivie par 200 000 personnes.

3Quel est l'objectif du gouvernement ?

Avant "Sans filtre", Gabriel Attal avait déjà développé un rendez-vous comparable. Depuis novembre, le porte-parole du gouvernement échange le dimanche soir avec des influenceurs sur Instagram. "La crise du Covid est un accélérateur de la nécessité pour les gouvernants d'aller sur davantage de terrains médiatiques", estime-t-il. Une stratégie numérique qu'il n'est pas le seul à déployer. Pari avec les youtubeurs McFly et Carlito, interview accordée par Emmanuel Macron au média Brut et questions-réponses sur Snapchat, appel de Jean Castex au vidéaste Gaspard G, discussions vocales du ministre Jean-Baptiste Djebbari sur Clubhouse... A un an de la présidentielle, l'exécutif cherche des canaux de communication efficaces avec une jeunesse frappée de plein fouet par les conséquences de la crise. 

Le gouvernement veut aussi montrer qu'il est populaire auprès des jeunes, avance Philippe Moreau Chevrolet. "Emmanuel Macron peut dire 'J'ai 10 millions de vues avec McFly et Carlito, donc je suis populaire, les jeunes m'aiment', explique à franceinfo ce spécialiste en communication politique. C'est un message que l'on adresse principalement à leurs parents ou leurs grands-parents, qui eux, votent."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.