Cet article date de plus d'un an.

Marlène Schiappa en couverture de "Playboy" : la secrétaire d'Etat défend "le droit des femmes à disposer de leurs corps"

"En France, les femmes sont libres. N'en déplaise aux rétrogrades et aux hypocrites", a tweeté, samedi, la secrétaire d'Etat, réagissant à l'annonce de sa future présence en couverture du magazine érotique "Playboy".
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat auprès de la Première ministre, chargée de l'Economie sociale et solidaire et de la Vie associative, à Paris, le 1er février 2023. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat auprès de la Première ministre, chargée de l'Economie sociale et solidaire et de la Vie associative, s'exprime, samedi 1er avril, sur la couverture et l'entretien qu'elle a accordé au magazine Playboy, dans l'édition du magazine devant paraître le 6 avril. Alors que son entourage, qui confirmé à franceinfo cette information du journal Le Parisien, vante une "communication disruptive", cette nouvelle ne fait pas l'unanimité dans l'entourage du chef de l'Etat.

>> Marlène Schiappa à la une de "Playboy" crée le malaise au sein de la majorité : "On est chez les fous... Macron va la virer"

"Défendre le droit des femmes à disposer de leurs corps, c’est partout et tout le temps", a assené Marlène Schiappa, sur Twitter. "En France, les femmes sont libres. N'en déplaise aux rétrogrades et aux hypocrites", a-t-elle ajouté.

Le même jour, la porte-parole du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale, Prisca Thévenot, a également défendu l'initiative de la secrétaire d'Etat. "Il ne s'agit pas de poser nue mais d'aborder des sujets importants", a-t-elle estimé au micro de franceinfo, jugeant "important d'aborder ces sujets" dans un magazine qui n'est "pas connu pour promouvoir le sujet du droit des femmes et leur rapport au corps".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.