Orages en Corse : l'état de catastrophe naturelle déclaré dès mercredi soir, confirme Gérald Darmanin sur place

Publié Mis à jour
Darmanin sur la Corse
Article rédigé par
France Télévisions

En déplacement à Calvi (Haute-Corse) vendredi, le ministre de l'Intérieur est revenu sur les orages violents survenus jeudi, qui ont fait cinq morts et 20 blessés selon un bilan qui reste provisoire. 

"Nous avons des nouvelles rassurantes concernant les blessés, notamment ceux qui se trouvaient dans un état grave", a affirmé vendredi 19 août le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, lors d'un déplacement dans un camping de Calvi (Haute-Corse), au lendemain des violents orages qui ont fait cinq morts et 20 blessés sur l'île, selon un bilan provisoire.

>> Orages : suivez l'évolution de la situation dans notre direct

"Les vacanciers qui ont été évacués (jeudi soir) vont pouvoir retrouver les campings aujourd'hui, s'ils le souhaitent, ou être relogés dans le cas où les campings ne peuvent plus les accueillir", a-t-il également ajouté. Le ministre de l'Intérieur a notamment confirmé que l'état de catastrophe naturelle allait être déclaré en Corse dès mercredi prochain.

Cela permettra notamment à "tous les (acteurs) socio-professionnels de toucher les légitimes aides dont ils ont besoin pour relancer l'activité économique dans cette période estivale", a ajouté le ministre, précisant être déjà en contact avec la présidente de la Fédération des assurances à ce sujet, après une demande du président de la République. Les entreprises pourront être dédommagées "très rapidement" si elles ont été confrontées à des cas de force majeure liés aux orages. 

"On s'attendait à des vents de 100 km/h"

Selon Gérald Darmanin, l'alerte météo déclenchée jeudi matin n'a pas permis d'anticiper la violence des vents qui ont touché l'île. "On s'attendait à des vents de 100 km/h (...) et ils ont atteint jusqu'à 220 km/h", a souligné le ministre, précisant qu'il demanderait une enquête sur le déclenchement de la vigilance orange.

L'alerte orange est tombée quelques minutes avant l'arrivée de ces vents et empêchait donc l'évacuation de ces campings à ce moment-là.

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

lors d'un déplacement à Calvi (Haute-Corse), le 19 août 2022

Le ministre a également annoncé qu'il reviendrait en Corse en septembre, pour continuer à suivre ce dossier. Jeudi soir, une cellule interministérielle de crise présidée par Emmanuel Macron depuis le fort de Brégançon (Var) avait été activée pour anticiper les mesures à prendre pour l'île de Beauté.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.