VIDEO. Frappes en Syrie : "La Russie doit décider si elle veut continuer à suivre ce chemin obscur", lance Donald Trump

Dans la nuit de vendredi à samedi, le président américain a annoncé que les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni avaient mené une opération militaire contre le régime syrien.  

Voir la vidéo

Une "attaque diabolique et odieuse", qui "a fait souffrir des mères, des pères et des enfants". C'est par ces mots, employés au sujet de l'attaque à l'arme chimique menée par le régime syrien dans la Ghouta orientale, le 7 avril, que le président Donald Trump a justifié les frappes américaines, françaises et britanniques, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril. 

>> Syrie : ce que l'on sait de l'opération militaire des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni

"Samedi dernier, le régime de Bachar Al-Assad a de nouveau fait usage d'armes chimiques pour massacrer des civils innocents dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne, Damas, a déploré Donald Trump dans une déclaration à la Maison Blanche. Ce massacre, commis à l'aide d'armes chimiques, représente une escalade importante de la part de ce régime terrible." 

"Je demande à l'Iran et la Russie : 'Quel genre de pays souhaite être associé à ce au massacre d'hommes, de femmes et d'enfants innocents ?' La Russie doit décider si elle veut continuer à suivre ce chemin obscur, ou si elle veut rejoindre les nations civilisées, et œuvrer pour la stabilité et la pays", a ajouté le président américain au cours de sa déclaration.

Donald Trump intervient à la Maison Blanche, le 13 avril 2018.
Donald Trump intervient à la Maison Blanche, le 13 avril 2018. (YURI GRIPAS / REUTERS)