États-Unis : à quoi pourrait ressembler l’éventuel prochain mandat de Donald Trump ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
États-Unis : à quoi pourrait ressembler l’éventuel prochain mandat de Donald Trump ?
États-Unis : à quoi pourrait ressembler l’éventuel prochain mandat de Donald Trump ? États-Unis : à quoi pourrait ressembler l’éventuel prochain mandat de Donald Trump ? (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Guttin, A. Sangouard, T. Donzel, K. Sullivan Den Bergh, Z. Boughzou
France Télévisions
France 2
Quel est le projet qui séduit l’électorat de Donald Trump, qui fait actuellement la course en tête dans les sondages face à Joe Biden ? Focus sur les mots et les choix de l’ex-locataire de la Maison-Blanche.

Donald Trump pourrait-il revenir à la Maison-Blanche ? Lorsqu’il parle de son retour, l’ancien président donne le ton : "Ils me demandent si je serai un dictateur. Je réponds non, à part le premier jour." Dans un interview, l’ex-président a déclaré qu’il serait prêt à s’en prendre à tous ses opposants politiques, qu’ils soient démocrates ou républicains. Son thème de prédilection en cas de victoire à l'élection présidentielle en 2024 sera l’immigration illégale, notamment à la frontière avec le Mexique : "Ils souillent le sang de notre pays, ils détruisent notre pays." 

"La plus grande opération nationale de déportation"

Il souhaite, le jour de sa potentielle inauguration, mettre en place "la plus grande opération nationale de déportation". Le millionnaire a également promis de remettre l’interdiction d’entrer sur le sol américain pour les ressortissants de certains pays à majorité musulmane. Le décret avait déjà été appliqué durant sa présidence, pour éviter, selon lui, tout risque terroriste.

Sur la scène internationale, Donald Trump a confirmé son hostilité à l’OTAN. Lors d’un discours, il a évoqué la possibilité de ne pas défendre les pays alliés qui ne contribueraient pas assez financièrement. L’ancien homme d’affaires a également promis de défendre Israël sans condition, de couper tout financement en direction de la Palestine et d’aider à l’élimination du Hamas. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.