Agriculture : des prix planchers pour de meilleurs revenus ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Agriculture : des prix planchers pour de meilleurs revenus ?
Article rédigé par France 2 - A. Sylvain, J. Van Hove, C. Wormser, M. Félix, M. Beaudoin, S. Sahki, G. Liaboeuf
France Télévisions
France 2
Pour calmer la colère des agriculteurs, Emmanuel Macron a annoncé des prix planchers, qui garantiraient une meilleure rémunération de chaque filière agricole. En revanche, acheteurs et industriels n’adhèrent pas vraiment à cette option.

Plusieurs agriculteurs font des semaines à rallonge pour s’occuper de leurs vaches avec des revenus qui ne sont pas toujours à la hauteur du travail fourni. Pour assurer un meilleur revenu aux agriculteurs, Emmanuel Macron a annoncé, samedi 24 février lors du Salon de l’agriculture, un prix plancher. C’est un prix minimum qui intègre tous les coûts de production, c’est une revendication de longue date de la Confédération paysanne.  

Une loi au niveau européen

L’idée est de définir un prix plancher dans toutes les filières : le lait, la viande ovine et bovine. Mais il y a des craintes, celles que la grande distribution ou les industriels ne jouent toujours pas le jeu. Mais ce mécanisme doit être créé au niveau européen pour ne pas créer de distorsion de concurrence. La France souhaite donc proposer une nouvelle loi, au niveau national et européen. 

Parmi nos sources : 

Wikipédia

Laurence Marandola, porte-parole de la Confédération paysanne

Patrick Benezit, président de la Fédération bovine

Aurélie Catallo, directrice à l’IDDRI

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.