Donald Trump crée la polémique en visite à Kenosha

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Donald Trump crée la polémique en visite à Kenosha
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Ces dernières heures, le président Donald Trump n’a rien apaisé lors de sa visite à Kenosha, dans le Wisconsin. La police y a tiré sept fois dans le dos d’un homme noir, le 23 août dernier. Le président américain a fait des déclarations fracassantes.

Les violences policières et les émeutes urbaines sont au cœur de la campagne américaine. Pendant deux heures, le président Donald Trump est venu mardi 1er septembre à Kenosha (Wisconsin), d’abord auprès des commerçants, ceux qui ont accepté de le recevoir, comme par exemlpe, un ancien propriétaire d’une échoppe brulée pendant les émeutes : "Je remercie le président Trump d’être venu" a-t-il déclaré. Depuis plusieurs jours, dans cette ville de 100 000 habitants, des affrontements ont lieu dans les rues suite à l’arrestation le 23 août dernier de Jacob Blake, un afro-américain de 29 ans visé de sept balles dans le dos. À Kenosha, Donald Trump n’a pas prononcé le nom de la victime. Devant les policiers de la ville, il a surtout condamné ce qu’il appelle des "émeutes anti-américaines".

"Ils ont craqué comme lors d’un tournoi de golf "

Une surenchère verbale en direction de son électorat : la veille de son déplacement, il avait déjà tenu des propos jugés choquants sur la chaine ultra-républicaine Fox News. "Tirer sur un gars dans le dos plusieurs fois… ils ont craqué comme lors d’un tournoi de golf, ils ont manqué le coup d’un mètre, les gens craquent", avait-il lancé sur le plateau de télévision. À Kenosha, la famille de Jacob Blake a vivement réagi : "Tout ce que nous demandons c’est qu’il garde ses propos outranciers loin de notre famille". L’Amérique est plus que jamais divisée. À 63 jours des élections, son résultat semble totalement incertain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.