Etats-Unis : Donald Trump traite les manifestants antiracistes de "terroristes"

Aux Etats-Unis, Donald Trump est arrivé mardi 1er septembre à Kenosha, théâtre de plusieurs nuits d'émeutes après qu'un policier blanc a tué un homme noir. Il a taxé les violences dans les manifestations de "terrorisme intérieur". 

FRANCEINFO

Donald Trump arrive sur les braises de Kenocha (Etats-Unis) et les manifestants antiracistes l’attendent de pied ferme. Cette ville de Wisconsin est le théâtre d’émeutes depuis qu’un policier blanc a tiré sur Jacob Blake a sept reprises dans le dos. Promettant de rétablir "la loi et l’ordre", le président américain s’est engagé à aider les commerçants sinistrés.

Trump accuse les démocrates

Lors d’une visite auprès des forces de l’ordre, le président américain a accusé les manifestants d’être des terroristes de l’intérieur. Depuis la mort en mai de George Floyd, un Afro-Américain, les manifestations contre les violences policières se multiplient dans tout le pays et dégénèrent parfois. Dimanche, un partisan de Donald Trump a été tué par balles et le président rejette la violence sur les démocrates à deux mois de la présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain, Donald Trump, se rend sur les lieux des émeutes qui ont éclaté à Kenosha (Wisconsin), le 1er septembre 2020.
Le président américain, Donald Trump, se rend sur les lieux des émeutes qui ont éclaté à Kenosha (Wisconsin), le 1er septembre 2020. (MANDEL NGAN / AFP)