Terrorisme : les dix attentats évités en France depuis deux ans

Après l'annonce de l'interpellation de deux suspects projetant d'accomplir un attentat dans la région d'Orléans, le ministre de l'Intérieur a annoncé, mardi, que dix attentats avaient été déjoués depuis 2013.

Des policiers cagoulés marchent dans une rue de Saint-Denis, le mercredi 18 novembre 2015.
Des policiers cagoulés marchent dans une rue de Saint-Denis, le mercredi 18 novembre 2015. (PETER DEJONG / AP / SIPA)

"Dix attentats ont été déjoués depuis 2013." Après avoir annoncé l'arrestation de deux hommes, soupçonnés de préparer un attentat dans le Loiret, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a dressé le bilan de l'action antiterroriste. Francetv info revient sur les dix attaques déjouées depuis 2013

10Décembre 2015 : "des représentants de la force publique" dans la région d'Orléans

Deux Français, l’un "âgé de 20 ans et inconnu des services de police, l’autre âgé de 24 ans et connu pour des faits de délinquance", selon Bernard Cazeneuve, ont été interpellés et mis en examen, samedi 19 décembre, alors qu'ils projetaient de commettre un attentat dans la région d'Orléans (Loiret). Les deux suspects étaient "en contact avec un jihadiste français présent en Syrie", a annoncé le ministre de l'Intérieur. 

Selon les informations de France 2, une ou plusieurs cibles étaient visées : une caserne de l'armée de terre, une gendarmerie et le commissariat central d'Orléans

9Novembre 2015 : le quartier de la Défense

Abdelhamid Abaaoud, l'un des terroristes des attentats de Paris, projetait de se faire exploser avec un complice dans le quartier de la Défense (Hauts-de-Seine). Les terroristes comptaient passer à l'acte "le mercredi 18 ou le jeudi 19 novembre", a annoncé le procureur de Paris, François Molins, lors d'une conférence de presse. Les deux hommes sont morts, mercredi 18 novembre, lors de l'assaut de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). 

8Août 2015 : l'attaque du Thalys

Armé d'une kalachnikov, d'une arme de poing et d'une arme blanche, Ayoub El Khazzani a ouvert le feu dans un Thalys faisant le trajet Amsterdam-Paris. L'homme a été immobilisé par des voyageurs dont des touristes américains, mais l'attaque a tout de même fait trois blessés. 

7Juillet 2015 : une base militaire dans les Pyrénées-Orientales

Trois hommes soupçonnés de planifier un acte terroriste ont été interpellés le 13 juillet 2015. Agés de 17, 19 et 23 ans, ils ont été interpellés et écroués. Les suspects préparaient un acte terroriste, prévu pour la fin de l'année 2015 ou le début de l'année 2016, contre des installations militaires françaises.

Les suspects, qui avaient l'intention de s'en prendre à un officier d'une base militaire du sud de la France, se sont connus sur les réseaux sociaux et avaient préparé ensemble leur départ en Syrie pour y mener le jihad.

6Avril 2015 : une ou plusieurs églises en région parisienne

Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien de 23 ans, a été arrêté le 20 avril 2015, après s'être tiré dessus. Il est soupçonné d'avoir planifié un attentat contre une ou plusieurs églises en région parisienne. 

Il est également suspecté d'être impliqué dans le meurtre d'Aurélie Chatelain, professeur de fitness, retrouvée morte dans sa voiture à Villejuif (Val-de-Marne). D'après des éléments de l'enquête, le projet d'attaque aurait été organisé par des jihadistes français installés en Syrie.

5Septembre 2014 : une réunion du Crif à Lyon

Le 18 septembre 2014, une réunion à l'occasion des 70 ans du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), à Lyon (Rhône), aurait été visée par un projet d'attentat. Les deux suspects, Karim et Reda Bekhaled, ont été trahis par des écoutes téléphoniques et ont été interpellés.

Des fusils d'assaut, des kalachnikovs, des munitions, des brouilleurs de portables, mais aussi des tenues de camouflage avaient été retrouvés.

4Août 2014 : des synagogues à Lyon

L'AFP indique que deux mineures, soupçonnées d'avoir "voulu tirer sur des synagogues de la région lyonnaise", ont été interpellées à l'été 2014. L'une d'entre elles aurait planifié d'épouser un jihadiste du groupe Etat islamique, indique l'agence sans donner plus d'informations.

3Juillet 2014 : des lieux chiites à Créteil

Mohamed O., un jeune originaire de Créteil (Val-de-Marne), a été interpellé le 1er juillet 2014, a révélé Le Parisien. L'homme est soupçonné d'avoir voulu faire exploser des lieux chiites dans sa ville ou à Paris. Passé par la Syrie, il a intégré un camp d'entraînement du groupe Etat islamique (EI) où il a été formé aux méthodes de combats, indiquait le journal.

2Février 2014 : le carnaval de Nice ?

Tout juste revenu de Syrie, Ibrahim Boudina est interpellé en février alors qu'il est soupçonné de préparer un attentat pendant le carnaval de Nice. Lors des perquisitions dans un immeuble à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), les enquêteurs ont saisi trois canettes remplies de TATP, l'explosif artisanal utilisé par les terroristes des attentats du 13 novembre. 

Ibrahim Boudina est soupçonné d'avoir des liens avec la cellule dite "de Cannes-Torcy", l'une des plus dangereuses démantelées en France ces dernières années.

1Octobre 2013 : un homme arrêté à Lille après son retour de Syrie

Lyes Darani, 23 ans, a été arrêté à Lille (Nord). Les enquêteurs soupçonnaient cet employé des pompes funèbres de préparer un attentat après son retour de Syrie.

Un mode d'emploi pour confectionner une bombe ainsi qu'une "lettre en forme de caution religieuse pour commettre une action suicide", ont été retrouvées dans son domicile, selon un document de la police.