Cet article date de plus de neuf ans.

Les sept jihadistes présumés interpellés à Strasbourg mis en examen

Soupçonnés de s'être rendus en Syrie pour y mener le jihad, ils avaient été arrêtés mardi 13 mai lors d'un coup de filet dans le quartier de la Meinau. Ils sont poursuivis pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste". 

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les équipes du Raid et du GIGN en opération dans le quartier de la Meinau, à Strasbourg (Bas-Rhin), le 13 mai 2014. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Les sept hommes interpellés mardi 13 mai à Strasbourg (Bas-Rhin) dans le cadre d'une opération antijihadiste, ont été mis en examen pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste" et ont été placés en détention provisoire, samedi 17 mai, rapporte l'AFP confirmant une information du Monde

Le coup de filet avait été réalisé mardi à l'aube dans une cité HLM du quartier populaire strasbourgeois de la Meinau dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Paris. Âgés de 23 à 25 ans, les suspects font partie d'un groupe d'une dizaine de personnes parties en Syrie en décembre 2013, dont deux jeunes frères qui sont morts sur place. Selon les policiers, les jeunes arrêtés se seraient rendus en Syrie prétextant "des vacances" et sont rentrés fin mars. Ils sont "susceptibles d'avoir rejoint un camp d'entraînement", a précisé une source policière, et se sont "beaucoup manifestés" sur internet via des réseaux sociaux où ils auraient pris attache avec une filière d'embrigadement.

Cinq des suspects ont un casier judiciaire vierge. Les deux autres ont par le passé été condamnés pour des délits routiers ou des faits de vol.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.