Des messages appellent à prier pour le jihadiste Rachid Kassim : "Sans doute le signe de sa mort"

La mort de Rachid Kassim n'a pas encore été confirmée, mais des messages appelant à prier pour le jihadiste français de l'État islamique laisse penser qu'il a bien été tué, selon Jean-Charles Brisard, du Centre d'analyse du terrorisme. 

Le djihadiste français Rachid Kassim aurait été tué par un drone.
Le djihadiste français Rachid Kassim aurait été tué par un drone. (ACHILLEAS ZAVALLIS / AFP)

Rachid Kassim aurait été tué selon plusieurs médias américains. Le Pentagone révèle en effet que le jihadiste français a été visé lors d'un bombardement de la coalition contre le groupe État islamique, cette semaine, en Irak. Le ministère américain de la Défense n'a pas encore la certitude de sa mort, il en attend la confirmation.

Pour Jean-Charles Brisard, président du Centre d'analyse du terrorisme, pas d'assurance non plus du décès de Rachid Kassim. Mais sur franceinfo samedi 11 février, il explique que, sur l'application Telegram, "ces dernières 36 heures, plusieurs messages appellent à prier pour Rachid Kassim et sa famille. Ce qui est sans doute le signe de sa mort, qui devrait être confirmée."

Un "coup dur pour l'État islamique"

Jean-Charles Brisard parle d'un "coup dur pour l'État islamique", si les faits sont avérés. "Surtout sur la capacité de Daech à perpétrer des attentats sur le territoire, dans la mesure où l'on désorganise la chaîne opérationnelle des recruteurs et instigateurs, ajoute-t-il. Je rappelle juste que Rachid Kassim est l'un des recruteurs français les plus actifs pour le groupe État islamique. C'est lui qui est en contact direct avec les individus radicalisés."

Rachid Kassim est soupçonné aussi d'avoir commandité plusieurs attentats en France, dont ceux de Magnanville et de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Des messages appellent à prier pour le jihadiste Rachid Kassim : "Sans doute le signe de sa mort", selon Jean-Charles Brisard
--'--
--'--