Attentat de Magnanville : le père du policier assassiné témoigne sur France Info

Touché par un "chagrin indicible", Jean Paul, le père de Jean-Baptiste Salvaing dit n'avoir aucune haine contre le terroriste qui a tué son fils et sa compagne et se dit ému de tous les messages de soutien.

(Les portraits du couple de policiers tués à Magnanville exposés lors des obsèques à Pézenas dans l'Hérault © MaxPPP)

Jean-Paul Salvaing, le père de Jean-Baptiste Salvaing, policier assassiné à Magnanville avec sa compagne sous les yeux de leur enfant de 3 ans, s'est exprimé sur France Info ce jeudi, trois semaines après l'attentat terroriste. L'homme a fait part de son "chagrin indicible" , mais a expliqué que "tout le monde fait face, il y a ses enfants [NDLR : Jean-Baptiste Salvaing a eu un autre fils d'une précédente union] dont il faut s'occuper, il nous faut résister".

Jean-Paul Salvaing a ajouté que le seul moyen de "faire le deuil" c'était d'avoir "cette conviction (...) que quand il y a une tragédie comme ça (...) il faut que ca serve à quelque chose, sinon c'est à devenir fou. C'est la seule direction qui peut nous sauver, nous permettre de nous en sortir, de faire le deuil ". Très mesuré, le père du policier assassiné explique : "Répondre à la haine par la haine, ou à la violence par la violence n'a jamais rien changé". 

Le père du policier assassiné s'est également ému de tous les messages de soutien de Français envoyés à sa famille : "On est aidés par tous ces témoignages, sentir qu'on n'est pas seuls".

Attentat de Magnanville : le père du policier assassiné témoigne sur France Info
--'--
--'--

A LIRE AUSSI ►►► Antoine Griezmann offre le ballon de France-Irlande au fils du couple tué à Magnanville