Face à la Chine, Biden et Poutine ont "besoin de garder des relations cordiales"

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
fauconnier
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Clémentine Fauconnier, maître de conférences et spécialiste de la Russie, est l'invitée du 23h de franceinfo mardi 15 juin.

"Il y a une dégradation des rapports entre la Russie et les États-Unis de façon constante depuis de nombreuses années. La différence avec l'époque de la Guerre froide, c'est qu'il y a la Chine. C'est une rivale autrement plus menaçante pour les États-Unis. La rencontre entre Joe Biden et Vladimir Poutine est une façon de garder des relations cordiales, car la Chine est aussi une menace pour la Russie", explique la politologue Clémentine Fauconnier, mardi 15 juin.

Poutine verra son 5e président américain

Le cas de l'opposant Navalny "est un sujet absolument non négociable et ça l'est de moins en moins. Poutine a fait de la souveraineté interne de la Russie le pilier de sa légitimité. Il ne peut être que ferme et intraitable sur ce sujet", assure la spécialiste de la Russie.

Vladimir Poutine verra défiler le cinquième président américain mercredi 16 juin à Genève (Suisse). "Cette longévité qu'a le président russe lui donne une assise supérieure, par rapport aux dirigeants des pays démocratiques, beaucoup plus soumis aux aléas de leur opinion publique", conclut Clémentine Fauconnier, maître de conférences à l'université de la Haute-Alsace.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alexeï Navalny

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.