Lutte antiterroriste : six jihadistes français présumés privés de passeport

Six Français qui s'apprêtaient à rejoindre la Syrie pour faire le jihad ont vu leurs passeports confisqués.

FRANCE 3

Pour la première fois, les autorités françaises ont confisqué ce lundi 23 février les passeports de six Français présumés jihadistes et qui s'apprêtaient à partir pour la Syrie. Âgés de 23 à 28 ans, les six hommes et femmes, pour certains convertis, ont désormais l'interdiction de quitter le territoire. "Si des Français partent commettre des exactions en Irak et en Syrie, à leur retour, ils représentent un danger plus grand encore pour le territoire national et risquent de commettre des actes terroristes de grande ampleur", a expliqué au micro de France 3, Bernard Cazeneuve.

Six mois renouvelables

Les six personnes ont été repérées grâce aux services de renseignements lors d'enquêtes menées par la direction générale de la sécurité intérieure. Mais aussi grâce à la plate-forme internet "stop-sjihadisme.gouv.fr" et à un numéro vert qui permettent aux familles de signaler des candidats au Jihad dans leur entourage.
Leur passeport leur a été confisqué pour une durée de six mois renouvelables pendant deux ans. Selon le ministère de l'Intérieur, une quarantaine de dossiers d'interdiction de sortie du territoire seraient actuellement instruits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une employée d\'un centre d\'opérations anti-terrorisme regarde une photo d\'Oussama Ben Laden et une d\'Abou Moussab al-Zarqaoui, en août 2005 à Berlin (Allemagne).
Une employée d'un centre d'opérations anti-terrorisme regarde une photo d'Oussama Ben Laden et une d'Abou Moussab al-Zarqaoui, en août 2005 à Berlin (Allemagne). (MARCUS BRANDT / DDP)