Guerre entre Israël et le Hamas : la France juge "injustifiables" les tirs israéliens lors d'une distribution d'aide à Gaza

Article rédigé par Florence Morel, Valentine Pasquesoone
France Télévisions
Publié Mis à jour
Un camp de déplacés palestiniens dans le sud de la bande de Gaza, le 28 février 2024. (AFP)
Des soldats israéliens ont ouvert le feu sur une foule affamée pendant une distribution d'aide à Gaza jeudi. Le Hamas affirme que le bilan est de 104 morts.

Ce qu'il faut savoir

Ce direct est désormais terminé. 

"La France exprime sa très vive émotion", jeudi 29 février, après la mort de plusieurs dizaines de civils gazaouis venus à une distribution d'aide alimentaire, pendant laquelle l'armée israélienne a tiré à plusieurs reprises. "Les tirs par des militaires israéliens contre des civils tentant d’accéder à des denrées alimentaires sont injustifiables", réagit le Quai d'Orsay dans un communiqué jeudi soir. "Nous attendons que toute la lumière soit faite sur les actes mentionnés", écrit le ministère des Affaires étrangères, exhortant l'État hébreu à "se conformer aux règles du droit international et de protéger la distribution d’aide humanitaire aux populations civiles". "Un cessez-le-feu immédiat et durable est nécessaire de toute urgence", insiste le Quai d'Orsay. 

Le ministère de la Santé gazaoui, administré par le Hamas, a fait état d'au moins 104 morts et 760 blessés lors de cette distribution d'aide dans le nord de la bande de Gaza. Des sources israéliennes ont expliqué à l'AFP que les soldats de Tsahal se sont sentis "menacés", alors que des Palestiniens se précipitaient vers les camions d'aide humanitaire. Tout en reconnaissant des "tirs limités" par ces soldats israéliens qui se sentaient "menacés", un responsable de l'armée a fait état "d'une bousculade durant laquelle des dizaines d'habitants ont été tués et blessés, certains renversés par les camions d'aide"

Un bilan extrêmement lourd du conflit, d'après le Pentagone. Plus de 25 000 femmes et enfants palestiniens ont été tués dans la campagne militaire menée par Israël dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre le 7 octobre, a déclaré Lloyd Austin, le secrétaire d'Etat américain à la défense, jeudi. Le chef du Pentagone a donné ce chiffre devant une commission parlementaire en réponse à une question sur le bilan des femmes et enfants tués dans la guerre, lancée en représailles aux attentats du Hamas sur le sol israélien. 

Le seuil des 30 000 morts dépassé, selon le Hamas. Le ministère de la Santé gazaoui, administré par le Hamas, a annoncé que le nombre de morts dans la bande de Gaza était de "plus de 30 000" depuis le début du conflit avec Israël déclenché le 7 octobre. Environ 1,7 million de Palestiniens sur les 2,4 millions d'habitants ont fui leurs foyers. Côté israélien, l'attaque terroriste du 7 octobre a causé la mort d'au moins 1 160 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l'AFP réalisé à partir de données officielles.

Des violences en pleine escalade à la frontière du Liban. Des frappes israéliennes ont tué deux personnes dans les villes libanaises de Siddiqin et Kafra mercredi dans la soirée. Le Hezbollah, allié du Hamas, a échangé des tirs quasi quotidiens avec l'armée israélienne depuis que la guerre a éclaté. Mercredi dans la matinée, les Brigades al-Qassam ont affirmé avoir lancé deux volées de roquettes sur deux sites militaires dans le nord d'Israël.

Plus de 30 médias internationaux appellent à protéger les journalistes à Gaza. Plus de 30 médias internationaux, dont les principales agences de presse mondiales, ont apporté jeudi leur solidarité aux journalistes palestiniens qui travaillent dans des conditions d'extrême difficulté à Gaza et appelé les autorités israéliennes à "les protéger". Selon le Comité de protection des journalistes (CPJ), une association basée à New York qui a coordonné cette lettre ouverte, au moins 94 journalistes ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, dont la majorité, 89, sont des "Palestiniens tués par l'armée israélienne"

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Les morts et les blessés sont arrivés dès l'aube dans les hôpitaux du nord de la bande de Gaza. Désormais, la confusion règne pour savoir ce qu'il s'est passé, lors de la distribution d'aide humanitaire qui a viré au chaos. Aucun témoin indépendant n'était présent à Gaza lors du drame.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Cette suspension d'achats d'armement par la Colombie va avoir des conséquences sur le pays. Depuis des décennies, les soldats et la police colombiens utilisent des fusils, des pistolets et des missiles antiaériens fabriqués par Israël pour lutter contre les guérillas qui défient l'Etat. L'armée de l'air colombienne possède une vingtaine d'avions Kfir. Selon les informations fournies à la presse locale par des sources du ministère de la Défense, l'inventaire comprend également des drones et des équipements pour faire fonctionner les hélicoptères. En outre, la Colombie possède les droits de fabrication des fusils Galil et des missiles Spike, sous brevet israélien.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le président colombien suspend l'achat d'armements fabriqués par Israël, qui est l'un des principaux fournisseurs des forces de sécurité de son pays, après le drame qui s'est produit lors d'une opération de distribution d'aide humanitaire à Gaza. "Alors qu'ils attendaient de la nourriture, plus de 100 Palestiniens ont été assassinés par (le président israélien Benjamin) Netanyahu. Cela s'appelle un génocide et rappelle l'Holocauste même si les puissances mondiales n'aiment pas le reconnaître", a tancé Gustavo Petro sur le réseau social X.
  • Avatar
    Avatar
    Florence Morel
    franceinfo Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Bonsoir @Martin1. Nous venons tout juste de recevoir un communiqué du Quai d'Orsay, qui exprime la "très vive émotion" de la France "face aux informations faisant état d’un nombre très important de victimes civiles palestiniennes lors d’une distribution d’aide humanitaire à Gaza". Le ministère des Affaires étrangères français ajoute que "les tirs par des militaires israéliens contre des civils tentant d’accéder à des denrées alimentaires sont injustifiables", demandant que "toute la lumière soit faite sur les actes mentionnés, qui sont d’une très grande gravité".
  • Avatar
    Avatar
    MARTIN1
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Bonjour, la France a-t-elle réagi au drame qui s'est passé ce matin à Gaza ? Merci d'avance.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE La Turquie qualifie de "nouveau crime contre l'humanité" les événements qui ont conduit à la mort d'une centaine de personnes, selon le Hamas, lors d'une distribution d'aide alimentaire qui a tourné au cauchemar à Gaza. "Le fait qu'Israël, qui a condamné les Gazaouis à la famine, cible cette fois des civils innocents dans une file d'attente pour de l'aide humanitaire, est la preuve qu'[Israël] vise à détruire consciemment et collectivement le peuple palestinien", dénonce le ministère des Affaires étrangères turc dans un communiqué.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Une version qui ne convainc pas Béligh Nabli. Pour ce spécialiste du Proche-Orient, "la responsabilité de l'armée israélienne est première, au-delà même de la version factuelle". Ce drame est dû à la famine, qui elle, "n'est pas causée par une catastrophe naturelle, elle est causée par un blocus contraire au droit international et constitutif d'un crime de guerre", estime-t-il sur franceinfo.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Que s'est-il passé durant la distribution d'aide alimentaire qui a viré au chaos à Gaza ? Selon les autorités israéliennes, il s'agit d'un "mouvement de foule qui a provoqué des centaines de morts", affirme Olivier Rafowicz, porte-parole de l'armée israélienne sur franceinfo. Il assure également que lors d'un "autre mouvement", "là il y a des tirs vers les forces de Tsahal et des mouvements d'hommes qui veulent menacer, tuer, les forces de Tsahal". "Ce n'est pas le convoi qui a été attaqué", conclut-il.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Les Etats-Unis exigent qu'Israël apporte "des réponses" après la mort de dizaines de Palestiniens lors d'une distribution d'aide à Gaza qui a tourné au chaos. "Nous sommes en contact avec le gouvernement israélien depuis tôt ce matin et comprenons qu'une enquête est en cours. Nous suivrons cette enquête de près et nous ferons pression pour obtenir des réponses", a déclaré à la presse le porte-parole du département d'Etat, Matthew Miller.
  • Avatar
    Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    A 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :
    • #ISRAEL_PALESTINE Des tirs israéliens en direction de Palestiniens lors d'une distribution d'aide humanitaire à Gaza ont fait au moins "112 morts et 760 blessés", selon le ministère de la Santé du Hamas. Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir d'urgence à huis clos à 22h15 (heure de Paris) pour évoquer le drame. Suivez notre direct.
    • #RUSSIE Dans son discours à la nation, Vladimir Poutine a mis en garde les pays occidentaux contre la "réelle menace" de conflit nucléaire. "Les membres des forces armées ne reculeront pas, n'échoueront pas" en Ukraine, a-t-il par ailleurs assuré. Suivez notre direct. #UKRAINE
    • #MILLER "Sensation de piège", "brouillard dans la tête", "corps figé"... La pratique de l’hypnose souvent évoquée par les femmes qui accusent Gérard Miller. "Envoyé Spécial" a recueilli leurs témoignages et interrogé un spécialiste sur cette technique.
    #FOOT Paul Pogba a été suspendu quatre ans par le tribunal antidopage italien après un contrôle positif à la testostérone. "Je n'imagine pas un seul instant que Paul ait eu l'intention, la volonté de se doper", a réagi dans un communiqué de soutien le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps.