Cet article date de plus de cinq ans.

Nobel : cinq fois où des lauréats ont manqué l'appel du comité

Pas toujours facile de mettre la main sur le lauréat au moment de l'annonce. Pour des raisons assez diverses.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix 2014, lors d'une conférence de presse à Oslo (Norvège), le 11 décembre 2014. (ODD ANDERSEN / AFP)

Qui a son numéro de téléphone ? Où est-il ? Aussi incroyable que cela puisse paraître, le comité Nobel n'arrive pas toujours à joindre le lauréat du prix au moment crucial de l'annonce. Alors que débute la semaine des prix, avec l'annonce, lundi 5 octobre, du Nobel de médecine, le New York Times en donne quelques exemples. Un coup de fil raté…

Parce que la lauréate est injoignable

Alice Munro, prix Nobel de littérature 2013, n'a pas décroché lorsque le comité l'a appelée. Au moment fatidique, la Canadienne n'était pas près de son téléphone, dans sa maison de l'Ontario, racontaient à l'époque The Atlantic (en anglais) et Vanity fair (en anglais). L'auteure a appris la bonne nouvelle grâce au message laissé sur son répondeur.

Le comité avait rapporté l'anecdote sur Twitter.

Parce que le comité n'a pas son numéro

Linda Buck a reçu le Nobel de médecine en 2004. Il est environ 2 heures du matin à Seattle (Etats-Unis), où elle se trouve, lorsque Stockholm tente de la joindre. Mais le comité Nobel n'a pas son numéro, raconte le New York Times (en anglais). Il parvient toutefois à joindre le directeur du département où elle travaille et lui demande ses coordonnées.

Le directeur remarque que la personne à l'autre bout du fil a un accent suédois. Comme Linda Buck siège au comité de recherche de l'université, il se dit que son interlocuteur veut probablement décrocher un poste. Il lui indique alors qu'appeler à une heure si tardive n'est sûrement pas le meilleur moyen d'y parvenir. Mais le ton de la discussion change radicalement lorsque cette personne lui annonce la raison de son appel.

Parce que le lauréat dort tranquillement

Le nom de Martin Chalfie, de l'université de Columbia, circule en 2008 pour le prix Nobel de médecine. Cette nuit-là, le candidat dort peu, attendant le coup de fil récompensant ses travaux. Mais rien ne vient.

Deux jours plus tard est annoncé le prix Nobel de chimie. Cette nuit-là, le chercheur est plongé dans le sommeil quand il entend au loin un téléphone sonner. Il se dit alors qu'il s'agit de celui du voisin, avant de se réveiller paisiblement à 10 heures. Supposant que le Nobel de chimie a été attribué à quelqu'un d'autre, il ouvre son ordinateur portable et découvre les trois récompensés : Osamu Shimomura, Roger Tsien... et lui-même.

Cette anecdote n'a en fait rien d'exceptionnel : avec le décalage horaire entre l'Europe et les Etats-Unis, il arrive souvent que les lauréats soient en train de dormir lorsque le comité Nobel tente de les joindre.

Parce qu'il n'a pas de portable

Le Britannique Peter Higgs, prix Nobel de physique 2013, n'a pas de téléphone portable. Il a appris qu'il était récompensé en rentrant de déjeuner, en croisant une ancienne voisine dans une rue d'Edimbourg, la capitale de l'Ecosse. "Elle m'a félicité pour la nouvelle et j'ai dit : 'Oh, quelle nouvelle ?'", raconte-t-il. "Elle m'a dit que sa fille l'avait appelée de Londres pour la prévenir que j'avais obtenu ce prix. J'en ai ensuite appris davantage en rentrant chez moi et en commençant à consulter les messages."

Parce qu'elle est à l'école

La Pakistanaise Malala Yousafzai, la plus jeune lauréate de l'histoire, a reçu le prix Nobel de la paix le 10 octobre 2014. Mais, lorsque le comité fait son annonce, l'adolescente de 17 ans est à l'école, "comme d'habitude", à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre.

Elle est en cours de chimie. "Une de mes professeurs est arrivée dans la salle et m’a dit qu’elle avait quelque chose d’important à me dire. J’ai été complètement surprise quand elle m’a lancé : 'Félicitations, tu as remporté le prix Nobel et tu le partages avec une super personne qui se bat aussi pour les droits des enfants'", raconte la jeune fille, citée par Elle. Malgré cette annonce exaltante, Malala Yousafzai a terminé sa journée de cours avant de s'exprimer dans les médias.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.