Cet article date de plus de sept ans.

Les pères du boson de Higgs, "clé de l'univers", obtiennent le Nobel de physique

Cette particule aurait joué un rôle essentiel dans la formation de la matière juste après le big bangPeter Higgs et François Englert ont postulé son existence dès 1964.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le physicien belge François Englert (G.) et le physicien britannique Peter Higgs, le 4 juillet 2012 à Genève, en Suisse.  (FABRICE COFFRINI / AFP)

Le prix Nobel de physique a été attribué, mardi 8 octobre, au Britannique Peter Higgs et au Belge François Englert pour leurs travaux sur le boson de Higgs, une particule présentée comme la "clé de l'univers". Les deux chercheurs ont postulé, en 1964, son existence. Sans ce boson, disent ses théoriciens, nous-mêmes et tous les atomes joints de l'univers n'existerions pas. 

Près de cinquante ans après le postulat des deux scientifiques, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern) a annoncé la découverte, en juillet 2012, d'une nouvelle particule, considérée à 99,99997% comme le boson de Higgs

Christophe de Vallambras et Eric Delagneau - France 2

Cette particule aurait joué un rôle essentiel dans la formation de la matière dans les quelques milliardièmes de secondes qui ont suivi le big bang, il y a environ 13,7 milliards d'années. Elle était considérée comme la pièce manquante de la théorie qui décrit la construction de la matière, également appelée "modèle standard".

L'émotion de Peter Higgs

Peter Higgs et François Englert, âgés respectivement de 84 et 80 ans, sont récompensés pour leurs travaux sur "la découverte théorique d'un mécanisme qui contribue à notre compréhension de l'origine de la masse des particules subatomiques, et qui a récemment été confirmée", a annoncé le comité Nobel.

"Je suis bouleversé de recevoir ce prix et remercie la Royal Swedish Academy", a réagi Peter Higgs. Il a confié son espoir de voir sa distinction contribuer à la promotion de la recherche fondamentale.

Ce n'est qu'un début

La découverte du boson de Higgs appartient au domaine de la recherche fondamentale et n'a donc pas de finalité pratique ou économique, mais elle pourrait apporter de nouvelles révélations sur la matière. 

Les travaux du Cern sur cette nouvelle particule ne font que commencer. "Il faut vraiment la regarder sous toutes ses coutures pour savoir si elle correspond à la signature du modèle standard", expliquait en juillet 2012 Anne-Isabelle Etienvre, chercheuse au Commissariat à l'énergie atomique. Si le nouveau boson diffère, même légèrement, du boson imaginé par le modèle standard, cela signifierait qu'il y a quelque chose au-delà du ce modèle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.